navigation

MIRIAM MAKEBA 1932- 2008 « MAMA AFRIKA » – UNE GRANDE VOIX DE LA LUTTE CONTRE L’APARTHEID S’EST ETEINTE ! 11 novembre, 2008

Posté par rahelys dans : Art - Zava-Kanto,Culture,Evénements HELI'S MADAGASCAR,Hommages,Mondialisation,musique,Solidarité , trackback

Miriam MAKEBA   (black et partisans) – Graphisme collage  – 2000 par  Boutadjine Mustapha In http://www.founoune.com

http://www.dailymotion.com/video/k1KJAh0Lg4yVAqPRwm

Sud-africaine bannie par l’Apartheid,  Miriam MAKEBA incarne la lutte pour la dignité noire et l’égalité des droits

La voix de Makeba a célébré toutes les indépendances du continent, d’où son surnom affectueux de « Mama Afrika ».

4 mars 1932 à Johannesburg,  ZENZI  est née (diminutif de son vrai prénom zoulou UZENZILE qui signifie  » Tu ne dois t’en prendre qu’à toi-même »)

Démarrage de sa carrière professionnelle à 20 ans avec « les Manhattan Brothers« , qui lui donnent son nom de scène « Miriam »  puis  avec le groupe féminin « les Skylarks« .

- 1959, tournée au festival de Venise,  Miriam apprend qu’elle est indésirable dans son pays par sa participation à un documentaire anti-apartheid, « Come Back Africa« .

Réfugiée à Londres, aux Etats-Unis où elle devint célèbre grâce à son tube « Pata, pata« , écrit dès 1956, puis les succès : « The Click Song » et « Malaïka« … Elle a plus de trente albums.

- 1963 Miriam Makeba dénonce le régime raciste de l’Afrique du Sud devant l’O.N.U.,  sa nationalité est retirée et ses chansons sont interdites en Afrique du Sud.

http://www.dailymotion.com/video/k3x7Qr0nevMy6nGMFb

- 1966, un Grammy Award pour son disque « An evening with Harry Belafonte and Miriam Makeba« .
Aux Etats-Unis, elle  vit avec le trompettiste de jazz sud-africain Hugh Masekela, puis avec Stokely Carmichael, leader du mouvement Black Power. Indésirable par Washington, le couple s’installe en Guinée, s’y sépare en 1973.

-1985  mort de Bongi, sa fille unique, enfant de sa première liaison de jeunesse. Makeba part s’installer à Bruxelles.

-1990 Retour pour  la première fois sur sa terre natale, quatre ans avant la fin de l’apartheid, avec un  visa de six jours sur son passeport français

- 1992 Rentrée au pays après 30 années d’exil – après la libération de Nelson Mandela devenu le premier président noir d’Afrique du Sud.
Elle s’installe dans la banlieue nord de Johannesburg.

http://www.dailymotion.com/video/k2xG7dqYkvyrTwPSjJ

En 2005, Makeba entame sa dernière tournée.

Commentaires»

pas encore de commentaires

Laisser un commentaire

Lanaudière... moutons, caro... |
DAROU L ISLAM |
ENSEMBLE ET DROIT |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Faut-il considérer internet...
| Le blogue a Voliere
| Cévennes : Chantiers 2013