navigation

60 ANS DECLARATION UNIVERSELLE DROITS DE L’HOMME – « Qu’avons-nous fait de nos frères ? » 7 décembre, 2008

Posté par rahelys dans : A méditer,A visiter,Anniversaire,Droits homme,Environnement,Evénements HELI'S MADAGASCAR,Mondialisation,Solidarité,Souveraineté nationale malgache , ajouter un commentaire

Nous réclamons  » de L’HUMANITE  à cette mondialisation bulldozer qui foule aux pieds l’Homme et son Environnement -  LE DROIT A LA VIE, LA DIGNITE, A UN MINIMUM DE CONFORT, AUX TRANSPORTS, AUX SANITAIRES, AUX SOINS… »  » TU ES RESPONSABLE DE TON FRERE= TON PROCHAIN » – Ainsi, avis aux dirigeants: VOUS ETES DES SERVITEURS et NON DES ROIS » – Olga HELISOA

A Paris, le 06/12/2008, à  l’occasion de l’anniversaire « chrétien » de la Déclaration Universelle des Droits de l’Homme, treize (13) ONG et Mouvements Chrétiens sont réunis : Comité intermouvements auprès des évacués (CIMADE) – CCFD – Jeunesse Ouvrière chrétienne (JOC) – Fondation Protestante de France (FPF) – Justice et Paix – Secours Catholique/Caritas – Pax Christi – Mouvement des Focolari – Société des Amis Quakers – ACAT – ACCES – FEP (Fédération d’Entraide Protestante) – ….autour de : P.Valladier, K.Rousselet, J-L.Schlegel, F.A.Richard, M.Zarrouati…Tous et toutes ensemble discutent et réfléchissent sur ce thème « DES DROITS DE L’HOMME »…

Que de questions qui nous viennent à l’esprit et nous montent aux lèvres !… Mon voisin, ma voisine, assis à côté de moi, est-il aussi un « étranger » ? Suis-je un étranger pour mon voisin ? etc…

Et à chaque pays a son ou, plutôt ses problèmes !

Qui peuvent nous inciter à nous tourner les uns vers les autres, même dans notre propre demeure !…

« Qu’avons-nous fait de nos frères ? »

Il y a ceux qui usent de « diplomatie » (magouilles) pour faire prospérer son pays, son continent et favorisent « les échanges » (arnaques) à tout prix…Malheur à ceux qui tombent dans leur « bonne entente » ! – Olga HELISOA

http://www.dailymotion.com/video/kmejCPxBq68q3ERFrl

Le rédacteur français de la Déclaration de 1948 incarne le combat pour « protéger tout l’Homme et protéger les droits de tous les hommes ». Combattant de la paix après avoir été gravement blessé pendant la Première guerre mondiale, représentant français à la Société des Nations durant l’entre-deux-guerres, il compte parmi les premiers civils à rejoindre de Gaulle à Londres en 1940.

Juriste de renom, il siège à la Commission des droits de l’Homme de l’ONU durant l’élaboration du texte. Il est président de la cour européenne des droits de l’homme de 1965 à 1968, date à laquelle il reçoit le prix Nobel de la paix.

A cette occasion René Cassin revient lors d’une conférence de presse sur l’idéal toujours à parfaire des droits de l’Homme. – Archives privées de Marc Agi, biographe de René Cassin

http://www.dailymotion.com/video/k2uGxqaW4bzIRKRuDkLe 1er décembre 2008, Stéphane Hessel, co-rédacteur de la déclaration universelle des droits de l’homme de 1948, était l’invité des Amis de l’Humanité et des Amis de l’hebdomadaire La Vie. Au cours de la première partie, il nous parle de l’adoption des Droits de l’Homme, puis dans la seconde partie, il aborde les sujets actuels de l’immigration, de Chefs d’Etat tel que N. Sarkozy, G. Bush, et enfin, bien sûr, d’Israël et de la Palestine…
Une rencontre historique.

C’est au Palais de Chaillot, à Paris, le 10 décembre 1948, que cinquante-quatre Etats ont adopté la déclaration universelle des droits de l’homme.

Pour accéder au texte intégral de la Déclaration Universelle des Droits de l’Homme adopté le 10 décembre 1948 :

http://www.un.org/french/aboutun/dudh.htm#pre

« Encore faut-il voir le partage de responsabilité de la misère qui sévit sur 80% de la population malagasy » 3 décembre, 2008

Posté par rahelys dans : A méditer,Enfance - Jeunesse,Prostitution,Protection famille,Santé publique,Sida,Solidarité , ajouter un commentaire

dit Mahazoasy Roger – Président de la Délégation Spéciale de la Commune Urbaine de Nosy-Be.
Réponse à  « Emission “Enquête et Révélations” - TF1 – mardi 9 décembre 2008 à 22:40

sur le TOURISME SEXUEL FRANCAIS A MADAGASCAR »

*****

Il dit:

En tant que premier Responsable de la Commune Urbaine de Nosy-Be, je me dois de dire ce que je pense sur cet article.

(Voir article

LE TOURISME SEXUEL FRANÇAIS A MADAGASCAR
Emission “Enquête et Révélations” - TF1 – mardi 9 décembre 2008 à 22:40)

 

Dans toutes les destinations touristiques du monde, des effets de l’attrait d’argent facile existent. Je figure parmi des personnes qui luttent contre ce fléau, comme la pédophilie, le VIH/Sida, l’exploitation sexuelles des mineurs depuis plusieurs années.

Fermer les yeux, non!  Non et encore Non!
Nous menons des actions depuis plusieurs années avec les Réseaux de protection de l’enfance, le Gouvernement, les Organismes internationaux comme l’UNICEF, le BIT, le Projet PIC, le CRS, le SE/CNLS, l’OMS, l’ONUSIDA et tant d’autres pour apporter des remèdes drastiques et pragmatiques pour lutter contre ces fléaux qui minent la vie des familles. Aussi préciser que ce sont des français, je pense que c’est trop de dire que cette nationalité. L’Etat a engagé des mesures draconiennes pour l’insécurité et surtout le contrôle des touristes et résidents pour assoir un climat sain et serein pour tout le monde.

Il est facile de critiquer les autorités et élus. Encore faut-il voir le partage de responsabilité de la misère qui sévit sur 80% de la population malagasy. 48 ans, que ce Pays a eu son Indépendance, qu’avons-nous fait tous? les Pays amis qui ont été là pour corriger les erreurs débutants, les Responsables étatiques et élus. On agît et vraiment, avec amour de notre Patrie et la future génération. Il faudrait apporter des solutions durables et pragmatiques mais ne plus critiquer pour détruire une destination qui monte et Dieu sait ce que font les acteurs (opérateurs, population, état, commune, projets/programmes) pour celà. Proposez-nous des solutions pérennes, ceux qui n’ont pas ce problème.
Nous avons une loi assez dure sur le tourisme sexuel. Apportez vos contribution car nous vivons sur la même planète Terre. Nos problèmes sont les vôtre.

Agissons ensemble.

Merci de la diffusion.

Mahazoasy Roger – Président de la Délégation Spéciale de la Commune Urbaine de Nosy-Be.
Veloma

 

LE SIDA TUE ! PROTEGEONS-NOUS et PARLEZ-EN A VOS ENFANTS ! Attention aux touristes ! 1 décembre, 2008

Posté par rahelys dans : A méditer,Culture,Enfance - Jeunesse,Journée Internationale,Mondialisation,Prostitution,Protection famille,Santé - Environnement,Santé publique,Sida,Solidarité,vie quotidienne , ajouter un commentaire

SIDA, épidémie d’envergure mondiale, n’est pas encore guérissable.

PROTEGEONS NOS ENFANTS !
LES PREVENIR DES GRANDES PERSONNES QUI CROIENT POUVOIR TOUT ACHETER !

LEUR APPRENDRE A DIRE « NON » car  La vie est précieuse – Le sida s’attrape à tout âge !

http://www.dailymotion.com/video/kb5X6wOLM3lPNY5B1D
LE SIDA TUE !
http://www.dailymotion.com/video/k5JabYalzkxl5upA4z

Message du Dr Piot à l’occasion de la Journée mondiale SIDA
http://www.dailymotion.com/video/k45yaO3k6421qfR8c7

 

LE TOURISME SEXUEL FRANÇAIS A MADAGASCAR
Emission “Enquête et Révélations” - TF1 – mardi 9 décembre 2008 à 22:40

Résumé
Côté pile, une île paradisiaque, qui accueille chaque année 400.000 touristes, dont une majorité de Français, amoureux de plongée et de nature sauvage. Côté face, un pays rongé par la misère, Madagascar est devenu un haut lieu du tourisme sexuel.

« Enquêtes et révélations » démontre comment, à Nosy Be, un îlot de rêve situé au nord de Madagascar, des milliers de touristes français débarquent chaque année dans l’unique but de profiter de jeunes filles, qui n’hésitent pas à se prostituer pour quelques euros. Comment une telle situation est-elle possible, au vu et au su des autorités ? Seraient-elles tentées de fermer les yeux devant cette manne financière ?
L’équipe a recueilli le témoignage exceptionnel de ces touristes pervers et de ces jeunes filles, poussées dans leurs bras par la misère. Touristes français sans scrupules, loi du silence des autorités locales, complicité de l’industrie touristique : Enquêtes et Révélations dénonce le scandale du tourisme sexuel français à Madagascar
http://www.dailymotion.com/video/k68nnbIww8iQielz0b

QUI PRESERVE, PROTEGE LES INTERETS DU PEUPLE MALGACHE ? 29 novembre, 2008

Posté par rahelys dans : A méditer,Colonisation,Développement,Droits homme,Environnement,Identité malgache,Mondialisation,Protection de Madagascar,Solidarité , ajouter un commentaire

Le devoir et le rôle premiers du chef d’une Nation, d’un Peuple est de PRESERVER LES INTERETS DE CETTE NATION,  DE CE PEUPLE POUR LESQUELS IL A ETE INVESTIS et cela… de quelque manière que ce soit !

IL EST DONC LEGITIME QUE- LE PEUPLE, LA NATION MALGACHES EXIGENT LA PROTECTION DE LEURS INTERETS.

Nous EXIGEONS la protection des intérêts de Madagascar et de la Nation malgache par l’arrêt, la casse  de tous ces « contrats » qui ne sont que de nom mais qui sont en réalité des DONATIONS (dites de bonne entente) des RICHESSES MASSIVES NATIONALES MALGACHES AUX ETRANGERS (terres ancestrales, ressources minières et stratégiques diverses, sources d’eau potable…) AU DETRIMENT DE MADAGASCAR et DES MALGACHES.
A ceux qui veulent détourner les enjeux et insulter notre intelligence en disant qu’ »un contrat ne se casse pas », nous disons qu’entre autres… (par exemple) « La France a cassé le contrat du projet d’extraction minière à ciel ouvert de la montagne de KAW en 2007″.

Nous respectons tout le monde et les idées de chacun mais nous n’acceptons pas que l’on nous prenne pour ce que nous ne sommes pas !

Autrement dit: « UN CONTRAT PEUT SE FAIRE ET SE DEFAIRE » surtout si l’on se situe à un niveau où l’on est « maître de la situation »
A moins que… MADAGASCAR NE SOIT PLUS UNE NATION SOUVERAINE !

Nous aimerions tellement pouvoir dire le contraire mais jusqu’à maintenant tout semble prouver le contraire…

La réalité est que LES MULTINATIONALES PRESERVENT LEURS INTERETS mais QUI PRESERVE LES INTERETS DU PEUPLE MALGACHE ?

Et l’hypocrisie aux organismes internationaux qui regardent et laissent faire ! – Olga HELISOA

http://www.dailymotion.com/video/k3jnq94W72Qs8WI5kS

C’EST MA TERRE

On oublie un peu facilement

D’où l’on vient, d’où l’on part
Ca nous arrange de perdre
De temps en temps la mémoire.

Quand il y a danger
On regarde son voisin, c’est bizarre,
Sans voir qu’on l’a peut-être laissé
Trop longtemps à l’écart.

Y a-t-il un cœur qui s’élève
Pour qu’ tout le monde soit d’accord ?
Un cœur qui prenne la relève,
Quelqu’un qui vienne en renfort ?

{Refrain:}
C’est ma terre, où je m’assois
Ma rivière, l’eau que je bois
Qu’on n’y touche pas
C’est mes frères autour de moi
Mes repères et ma seule voie
Qu’on n’y touche pas

On n’alimente nos peurs qu’en détournant nos regards
De nos belles valeurs, qui ne serait pourtant qu’un devoir
Si l’on apprenait à se prendre la main, à se voir
Autrement que des inconnus qui ne font rien qu’des histoires

Y a-t-il un cœur qui s’élève
Pour qu’ tout le monde soit d’accord ?
Un cœur qui prenne la relève,
Quelqu’un qui vienne en renfort ?

{au Refrain, x2}

Paroles: Lionel Florence. Musique: Jeff Oricelli, Christophe Maé 2007 « Mon paradis »
© Warner Music France

 

ERITRERITRA

Sivifolo taona ?…
Azafady, etsy ange :
Malagasy ianao, Malagasy aho, Malagasy isika.
Tsy hambo sanatria fa tena Malagasy.
Malagasy ray sy reny sy miteny malagasy.
‘Ndeha atao hoe misy tsy miteny gasy
Satria teraka taty Andafy.
Ireny koa dia Malagasy.
Malagasy tsy miteny gasy.
Fidiny azy angaha izany ?
Ny tontolo nahabeazany no namolavola azy
Sy nanefy azy ho izao sy izatsy.

Dia ‘ndeha atao hoe nandeha ny fotoana
Nandeha ka nandeha, tsy hay natao ahoana.
Tsy hitahita akory dia dila ny folo taona
Nandeha ka nandeha, tsy hay natao ahoana.
Tsy hitahita akory dia dila ny roapolo taona.
Nandeha ka nandeha, tsy hay natao ahoana.
Tsy hitahita akory dia dila ny telopolo taona.
Nandeha ka nandeha, tsy hay natao ahoana…
Enimpolo taona sisa dia tapitra ny sivifolo taona.
Enimpolo taona nefa miriotra toy ny isan-taona.
Dia nitohy hatrany, nandeha ny fotoana
Nandeha ka nandeha, tsy hay natao ahoana.

Nony ela re ny ela telopolo taona intelo
No nifanolosolo teny. Firifiry no efa lasana ?
Dia ahoana ? Hanahoana amin’izay fotoana izay ?
Isika velona eto izao ve hanan-kambara indray ?
Mety efa ho any ambany rangolahy. Tsy eto intsony.
Sa iza no ho sahy hilaza fa mbola ho velona amin’izany
Ka hiaro ny tombon-tsoan’ny zafiafy sy ny zafindohalika ?
Ny ampitso zava-miafina. Dieny misy azo sorohina,
Tsy tsara ny mifampisorona. Sorohy e izay azo sorohina
Sao ny taranaka any aoriana no hiampanga sy halahelo !
Dieny mbola misy azo atao, jereo ny ho avin’ny taranaka.
Ny antsika ho vita ihany na dia eo aza ny kirizy.
Fa ny azy ireo kosa mba hanahoana ?
Alao ambony, alao ambany… Rehefa any aoriana any,
Moa ny taranaka hahalala hoe an’iza marina ny tany ?
Ho hay ve ny mety hitranga amin’izany fotoana izany ?

Raha sivifolo taona no hanajariana ny tany
Mety hitrandrahana azy koa… dia hanahoana ?
Eritrereto ihany lahy hisorohana ny nenina !
Ny nenina koa anie tsy eo aloha fa aoriana e !
Isika efa nody ho vovoka, hanenina inona aiza indray ?
Ny rangolahy aza angamba no handatsa amin’izay.
Isika efa nody ho vovoka, fa ny taranaka no hilonjy
« Ny vesatry ny tsy hay zakaina » ? Aza misy anie izany !…
Zon’izy ireo ny hiaina sambatra eo anivon’ny tontolony.
Zon’izy ireo ny hananana hambo mikasika ny tanindrazany
Sy ny loharano niaviany. Hanahoana ny taranaka ?
Hanahoana i Gasikara ? Sao hanjary rembin-tantely !
Sivifolo taona ? Tsy hay fefena ny eritreritra…

Antsiva, Frantsa, novambra 2008

PROJETS MINIERS A MADAGASCAR EN QUESTION ! Préservons les richesses inestimables malgaches (flore, faune, paysages non pollués) 13 novembre, 2008

Posté par rahelys dans : A méditer,Culture,Développement,Environnement,Santé - Environnement,Santé - Recherches,Santé publique,Solidarité,vie quotidienne , 1 commentaire

Madagascar – La Société civile remet en cause les grands projets miniers.

Elle estime qu’ils ne profitent qu’à une minorité et tire la sonnette d’alarme sur la braderie des gisements faite par l’État. Des membres de Sefafi, signataires du communiqué de la Société civile. La société civile remet sur le tapis les problèmes des grands projets miniers.

Dans un communiqué signé par plusieurs entités, elle réclame la renégociation des contrats passés entre l’État malgache et les grands projets comme celui de Sherritt à Ambatovy et de QMM àTolagnaro .

Il s’agit, entre autres, du Conseil national économique et social (Conecs), de l’Observatoire de la vie de la nation (Sefafi) et Comité national d’observation des élections (KMF/KNOE).

Des contrats que le communiqué qualifie de léonins, c’est-à-dire favorisant de fait les investisseurs étrangers et laissant Madagascar supporter toutes les charges et les dommages collatéraux.

Une lacune qui, selon toujours la société civile, creuse de plus en plus l’écart entre les pauvres majoritaires, qui subissent la spirale inflationniste du coût de la vie, et des minorités qui profitent de la manne financière de ces grands projets. « C’est l’intention de l’État d’attribuer l’exploitation du gisement de fer de Soalala à un investisseur étranger qui nous a poussé à réagir dans ce communiqué. Il faut arrêter ce processus et renégocier d’abord les contrats avec les compagnies minières déjà présentes comme cela a été le cas dans les autres pays africains à l’instar de la Guinée et du Niger. C’est juridiquement possible si l’interêt du pays est en jeu », déclare Jean Eric Rakotoarisoa, juriste et membre du Sefafi.

La société civile réclame ainsi l’élaboration d’une nouvelle politique minière.

La tenue d’une table ronde où elle fera partie des intervenants s’avère ainsi indispensable. Le flou qui règne autour de la véritable teneur des contrats actuels avec les compagnies minières ne donne aucune visibilit Jean Eric Rakotoarisoa et Madeleine Ramaholimihaso du Sefafi, lors d’une conférence de presse.
é sur les véritables retombées pour Madagascar. Par ailleurs, les minerais exportés bruts ne permettent pas à Madagascar de bénéficier de leur valeur ajoutée.
Transparence nécessaire
« Il faut surtout de la transparence. Il est aujourd’hui impossible de savoir si le partage des bénéfices est équitable par rapport au prix de vente des minerais et aux investissements apportés par les compagnies minières », précise Bruno Rakotoarison, secrétaire général du KMF/KNOE. Interrogées, les compagnies minières citées dans le communiqué n’ont pas souhaité réagir et expliquent que « de telles remarques s’adressent avant tout au gouvernement ».

Patrick Razakamananifidiny, secrétaire général du ministère de l’Énergie et des mines, quant à lui, soutient que ces questions ont déjà été abordées avec les membres de la société civile et que l’Initiative pour la transparence des industries extractives (EITI) constitue un cercle de dialogue efficace. »L’essentiel est que tout le monde soit d’accord sur la nécessité de la transparence. Et puis, la société civile est toujours libre de s’exprimer », affirme-t-il.

La possibilité d’une renégociation des contrats n’a pas été évoquée.

100 millions de dollars de redevance – Le projet d’extraction de nickel et de cobalt d’Ambatovy prévoit de verser à l’État jusqu’à 100 millions de dollars de redevance par an. Le début de l’exploitation est prévu pour le premier trimestre de l’année 2010 mais le pic de la vitesse d’extraction sera atteint progressivement. Le projet a une durée de vie prévisionnelle de 30 ans pour un volume d’investissement de 3,3 milliards de dollars.

Pour l’exploitation d’ilménite de QMM à Tolagnaro, le projet prévoit de verser jusqu’à 21 millions de dollars de taxes par an pour un volume de production de 750 000 tonnes par an. Il a une durée de vie de 27 ans et a engendré 585 millions de dollars d’investissement. La première exportation d’ilménite brut est prévue en mars 2009 – Mahefa Rakotomalala, L’Express de Madagascar,13 novembre 2008

http://www.lexpressmada.com/index.php?p=display&id=22238

*****

Voilà un premier GRAND pas fait ! C’est BIEN !

Mais 2 sujets fondamentaux ont été oubliés:
- Les méfaits énormes de ces projets sur les écosystèmes et la santé publique malgaches

- La renégociation expresse et impérative des contrats qui ,
contrairement à ce que disent
quelques journalistes, EST POSSIBLE et S’EST DEJA APPLIQUEE
*Voir Grenelle Environnement qui a arrêté le projet d’extraction minière à ciel ouvert en Guyane (montagne de KAW)  pour cause de PROTECTION ENVIRONNEMENTALE

http://www.forums.gouv.fr/article_forum_archive.php3?id_article=229&id_forum=82115&id_thread=82115

Alors qu’attendons-nous pour ARRETER TOUT ?

A moins que des fonds ont déjà été empochés et/ou utilisés …!

Ce n’est que supposition évidemment !

Espérant que la présente démarche aboutisse car la population de Faradifay, par exemple, a déjà signé des pétitions etc… Mais en vain !

N’oublions pas que ces multinationales ont tout à gagner de venir exploiter nos richesses … Donc contrairement à ce que certains essaient de nous faire croire, les Malgaches sont en position de force face à eux ! Evidemment c’est une situation nouvelle qui demande un changement radical de mentalité pour nous qui sommes habitués à courber l’échine dès qu’un groupe de vazaha s’amène … pour soit disant nous apporter le progrès!

Les Espagnols aussi ont dit la même chose quand ils sont venus PILLER L’AMERIQUE DU SUD et EXTERMINER LES AMERINDIENS ! Il y a progrès et progrès … !

Dans notre cas, la pollution atmosphérique, le réseau hydrographique avec des produits cancérigènes, les destructions massives de forêt tuant ainsi la faune et la flore rares au monde ne peuvent jamais se négocier car RIEN NE PEUT FAIRE REVENIR CES RICHESSES INESTIMABLES. – Olga HELISOA, géographe, HELI’S MADAGASCAR E-Enseignement

 *****

IL Y A PROGRES ET PROGRES !
http://www.dailymotion.com/video/k2jN1ywR1M67Xst81b

Rapport sur ce que l’homme contemporain vit : Qualité environnementale 

http://www.dailymotion.com/video/k1Hct5zKc9bdDgq1ZO

Désastre est à l’échelle planétaire : les inuits ne peuvent plus manger de poissons, l’ours blanc polaire  bientôt exterminé, les cancers dues aux PCB et pesticides, les pêcheurs professionnels du Rhône ne peuvent plus pêcher, le taux de cancer a doublé, quadruplé chez les agriculteurs dû aux épandages de pesticides, les apiculteurs perdent leurs abeilles, il n’y a plus de miel, ni de travail.
http://www.dailymotion.com/video/k3LsKF3bSd8lepkEok

Magali Ringoot, chargée de la campagne OGM explique:  « Notre objectif n’est pas la destruction mais l’information », ajoute-t-elle. L’ONG dénonce les risques de dissémination et réclame un moratoire sur ces cultures.

http://www.dailymotion.com/video/k5awlRNfg9GDq3qbIN
Tout le monde est d’accord pour dire qu’il faut préserver l’environnement. Mais qu’en est-il dans les faits?

Locations of visitors to this page

123456

Lanaudière... moutons, caro... |
DAROU L ISLAM |
ENSEMBLE ET DROIT |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Faut-il considérer internet...
| Le blogue a Voliere
| Cévennes : Chantiers 2013