navigation

F. Douglass ou l’éducation, surtout la lecture, principal instrument de la LIBERTE ! 10 mai, 2008

Posté par rahelys dans : A lire,A visiter,Evénements HELI'S MADAGASCAR,Hommages,Solidarité,vie quotidienne , ajouter un commentaire

Commémoration ABOLITION ESCLAVAGE

Voici la participation de HELI’S MADAGASCAR à ce 10 mai 2008, 3e année de commémoration ! 

Le 10 mai est  une date « choisie par la République française comme journée officielle du souvenir de l’esclavage  »

Hebergeur d'images

«  Mémoires d’un esclave  » de Frederick Douglass

UN DES PLUS BEAUX HYMNES A LA LIBERTE

MESSAGE D’ESPOIR, MESSAGE D’ACTUALITE POUR TOUS !

1/  Cadre de cet ouvrage :

L’esclavage : Aux Etats-Unis, pays fondé essentiellement sur cette illicite institution, crime contre l’humanité.

Les Noirs d’Amérique, seuls êtres humains à qui on a interdit d’apprendre à lire : on les a privés de la richesse de l’esprit, 2nd crime contre l’humanité !

2/ Qui est Frederick Douglass ?

Etre d’exception au parcours extraordinaire, Afro-américain le plus célèbre de son temps, Frederick Douglass (activiste, secrétaire assistant à la commission de Saint Domingue en 1871, ambassadeur américain accrédité en Haïti (1889-1891 ), militant, tribun, féministe, négociateur, conseiller présidentiel…) livre ses mémoires.

Dans «  Mémoires d’un esclave  », il nous fait découvrir l’émancipation physique et intellectuelle.

Né esclave, Douglass, enfant, apprend obstinément à lire, le faisant presque seul et comprenant jusque dans sa chair que le chemin de la liberté passe par là !

Apologie du pouvoir du savoir, de la lecture et de l’écriture, puissantes armes menant à la route de la liberté.

3/ Le livre «  Mémoires d’un esclave  » de Frederick Douglass ?

3.1 – Livre écrit en 1845, avec la première traduction française en 2005 par Lux Éditeur, à l’aube de la trentaine Douglass nous laisse un legs en exposant le récit de sa vie d’esclave, de la séparation de sa mère à la naissance, en 1818, dans une plantation du Maryland, jusqu’à son évasion en 1838, qui lui donna la possibilité de se réfugier au Nord des États-Unis.

Cette autobiographie nous offre ainsi un témoignage poignant et éloquent de l’esclavage, une grande leçon de stoïcisme et d’espoir en l’avenir. Se faisant respecter par son érudition dotée de qualités intellectuelles et morales hors du commun, il devint rapidement au XIXe siècle une figure incontournable du mouvement pour l’abolition de l’esclavage.

3. 2 – Mémoires d’un esclave, traduction et annotation par

Le Dr Baillargeon et sa compagne Chantal Santerre, professeur au CGEP de Saint-Hyacinthe (en Montérégie près de Montréal)

Dr Baillargeon fait part de votre fascination pour le personnage de Douglass.

«  - Il est très difficile de lire ce livre sans pleurer ou rager ou se révolter sur ce qu’un être humain peut faire à un autre homme. Vous avez lu l’ouvrage et le savez : ce que raconte Douglass est parfois d’une horreur sans nom…

- Traduire ce livre a en effet été un grand travail. Mais nous l’avons fait avec bonheur, pour Frederick et avec la volonté de le faire connaître et de partager notre affection pour lui. Il est en effet un personnage profondément inspirant, d’une grande noblesse, d’un grand courage et un modèle qui reste inspirant pour les militantes et militants d’aujourd’hui dans leurs combats. C’est aussi un beau modèle à donner aux jeunes, Noirs ou Blancs ou de toute origine…  »

A VISITER

GRIOO.COM http://www.grioo.com/categorie5.html

AFRIK.COM http://www.afrik.com/article14252.html

SOS pour un bébé malgache à Majunga ! 30 avril, 2008

Posté par rahelys dans : A visiter,Santé - Environnement,Solidarité,vie quotidienne , commentaires desactivés

QUESTION DE VIE ou de MORT

Pour un bébé qui a une malformation
- Veuillez voir sa photo
Hebergeur d'images et lire à l’adresse ci-après http://dianachamia.wordpress.com/

Post de DIANA le 19 avril 2008

A nous tous Malgaches d’ailleurs, je lance cet appel « Au secours pour l’un des nôtres !Cet enfant a besoin de soins et certainement d’une chirurgie faciale…
Mais pour l’instant, il a besoin du strict nécessaire pour manger et se vêtir car il est banni par la société !  »
Entrez en contact avec DIANA ou avec moi-même.

Dès que j’aurai les coordonnées bancaires pour expédier les fonds vers cette maman, je vous les communiquerai.

Merci pour ce que vous ferez

Helisoa Olga, votre serviteur

***********

Ho an’ny zaza kely iray any Mahajanga- jereo ny sariny etsy ambony

Mangataka1/ Vavaka avy aty aminareo ho azy sy ny reniny ary ny kambana aminy fa
mafy ny mahazo azy telo mianaka !

Miangavy anareo mba tsidio ity rohy ity
http://dianachamia.wordpress.com/

Post de DIANA le 19 avril 20082/ Ataon’ny mpiara monina toy ny boka izy telo mianaka noho ny
kilema mahazo ity zaza.
Tsy fidiny fa hatrany ambohoka io kilema io.

Ny maika dia ny sakafo sy ny fiainan’izy telo mianaka.
Manaraka izany dia mila fitsaboana sy « opération » io zaza io tsy ho ela
koa

Manao ANTSO VONJY AMINTSIKA MALAGASY ATY AM-PITA.
Raha vao azoko ny « compte bancaire » handefasana
ny fanampiana ara-bola avy aty amintsika
dia ho lazaiko eo ihany

Misaotra indrindra amin’izay hataonareo ho an’io zaza io

Olga HELISOA

 

Blog « Paroles de Paix pour Africa et Madagascar »

Posté par rahelys dans : A visiter,Evénements HELI'S MADAGASCAR,Identité malgache , ajouter un commentaire

C’est un honneur et une joie pour votre serviteur de vous annoncer qu’il est à l’origine de la conception d’un blog culturel africain et malgache intitulé:« Paroles de Paix pour Africa et Madagascar »

 http://parolesdepaixafricamadagascar.unblog.fr/

 

 « Ni asservissement, ni assimilation » A. Césaire http://www.lefigaro.fr/culture/2008/04/18/03004-20080418ARTFIG00119-aime-cesairele-combattant-de-la-negritude.php


Cela commence par NOUS-MEMES.
Laissons tout sentiment qui pourrait nous diviser et donnons-nous la main pour construire nos pays dans l’Harmonie.
http://parolesdepaixafricamadagascar.unblog.fr/

25 Avril – 11 mai 2008 Quinzaine du Commerce Equitable 25 avril, 2008

Posté par rahelys dans : A lire,A visiter,Développement,Mada au quotidien,vie quotidienne , ajouter un commentaire

Quiconque travaille a droit à une rémunération équitable lui assurant ainsi qu’à sa famille une existence conforme à la dignité humaine – Déclaration Universelle des Droits de l’Homme art.23

 

Tous les évènements de la Quinzaine
Recommandé par des Influenceurs

A VISITER – Manifestations 

http://www.commercequitable.org/

 

SITUATION DE MADAGASCAR  – Notre sélection d’extraits

«  Une situation que confirme Samuel Poos, directeur du Fair Trade Center belge :

Il est effectivement très difficile de démarrer un projet de commerce équitable qui ne soit pas rattaché à une coupole internationale ou qui n’ait pas de relais dans le Nord, explique-t-il avant de poursuivre sur une note d’espoir : aujourd’hui, des plates-formes régionales se développent et permettent de créer des synergies Sud-Sud.

 Pour l’instant, cela fonctionne surtout bien en Asie, car il y a un marché potentiel. Car il faut une classe moyenne pour acheter ces produits ! Reste ensuite toujours le problème de sensibilisation des consommateurs au commerce équitable.

Si la plupart des artisans se réjouissent de la possibilité de vendre directement leurs créations sans devoir compter sur des intermédiaires, d’autres redoutent le mécontentement des commerçants qui sont actuellement leurs seuls partenaires. C’est le cas de Patrick, qui fabrique le fameux papier antemoro, un papier noble, spécialité malgache. Il n’envisage pas véritablement d’arrêter de vendre ses produits aux magasins, même s’il a la possibilité de se passer d’intermédiaire.

En revanche, Léonard, marqueteur, compte véritablement sur ce projet, car les magasins vendent ses objets quatre à cinq fois plus chers que le prix d’achat. …  » Alter Business News Belgique

http://www.infosdelaplanete.org/1488/commerce-equitable-a-madagascar-la-difficulte-de-monter-un-projet-sans-partenaire-du-nord.html

- Le commerce équitable ? 

«  Pour les producteurs les plus pauvres

L’accès à un métier

Handicapés, intouchables, femmes, de nombreuses personnes n’ont pas ou rarement accès à des activités professionnelles et donc à un revenu. La rareté du travail et l’incompatibilité avec leur situation ou leur niveau de qualification entraînent des situations de pauvreté voire d’extrême pauvreté et d’exclusion sociale dans les familles les plus démunies (ménages monoparentaux, veuves…).

 Un des changements fondamentaux que permet le commerce équitable est de fournir à ces personnes un métier, une activité rémunérée et compatible avec leur situation : le travail à la tâche à domicile permet de concilier activité productive et activité domestique par exemple. La rémunération obtenue est généralement supérieure ou égale aux rémunérations dans d’autres activités (agriculture par exemple) ou dans la production artisanale pour le marché local.

La possibilité de prendre en charge le minimum vital…

Ce revenu leur permet ainsi de prendre en charge une partie des dépenses de première nécessité de la famille : alimentation, habillement, logement, et souvent la scolarisation des enfants. En particulier, l’accès des femmes à un revenu facilite la scolarisation des filles.

… et ainsi recouvrer leur dignité

Exercer une activité, produire pour l’exportation, gérer un revenu, contribuer au revenu familial, se retrouver dans des organisations, permet à ces personnes en situation d’exclusion de se réinsérer et de recouvrer leur dignité.

Pour les producteurs professionnels

Un nouveau marché, de nouveaux revenus

Artisans traditionnels, petites sociétés (etc.), le secteur artisanal est riche de producteurs qui produisent et vivent de leur activité artisanale indépendamment du commerce équitable : producteurs d’instruments de musique à Madagascar…

La possibilité d’investir

Pour tous les artisans :La professionnalisation, la valorisation des personnes…  » In

http://www.artisansdumonde.org/impact-commerce-equitable.htm

Artisans du monde  

25 Avril 2008 – 1e Journée mondiale pour la lutte contre le Paludisme

Posté par rahelys dans : A visiter,Développement,Hommages,Santé - Environnement,Santé - Recherches,vie quotidienne , ajouter un commentaire

25 AVRILY ANDRO NY BEMANGOVITRA

 

http://www.dailymotion.com/video/x2z4xy

 

Andro voalohany natokana eran-tany fampianarana miatrika ny haretina  BEMANGOVITRA.

 * A RETENIR sur PALUDISME- Anophèle (moustique femelle) transmet la maladie par le SANG via ses PIQURES- Sang est nécessaire pour la maturation de ses œufs- La maladie s’appelle PALUDISME (forte fièvre, faiblesse généralisée, perte de poids)

 

* A RETENIR sur les PROTECTIONS ELEMENTAIRES

Zones infestées (sub-saharienne : Afirque, Amérique Latine, Asie, Inde)

Protections :

- Moustiquaire, bombe et spirale tuent moustique pour la nuit

- Spray et pommade répulsifs pour le jour (pour la nuque, le visage et les mains)

- La meilleure protection étant les habits, couvrants et épais surtout la nuit

- Prises de médicaments (Savarine) : 2 jours avant le départ vers les pays infestés/ En prendre chaque jour et jusqu’à 4 semaines après le retour.

 

LES EMPREINTES DU PALUDISME : FREINS AU DEVELOPPEMENT

Le paludisme, appelé aussi malaria, deuxième cause de mortalité par maladie infectieuse juste après le SIDA avec :

- 300 à 500 millions de personnes sont infectées chaque année,

- plus d’1 millions de morts par an,

- dont 1 enfant toutes les 30 secondes

- 90% des morts sont en Afrique. – Sources UNICEF rapport 2007, OMS

 

http://www.dailymotion.com/video/x56yg3

Le Paludisme est un frein majeur au développement.

 

* A VISITER

LIENS

http://portal.unesco.org/education/fr/ev.php-URL_ID=30616&URL_DO=DO_TOPIC&URL_SECTION=201.html

RECHERCHES / LUTTES CONTRE LE PALUDISME

http://www.dailymotion.com/video/x2hnmp

Le professeur Ogobara Doumbo, directeur du Centre de recherche et de formation sur le paludisme, à la Faculté de médecine, de pharmacie et d’odontologie-stomatologie de l’Université de Bamako au Mali, est le lauréat du Prix Christophe Mérieux qui est décerné pour la première fois cette année. 

Scientifique malien de renommée internationale, fils et petit-fils de tradipraticiens dogons, le professeur Ogobara Doumbo est l’un des plus grands spécialistes au monde du paludisme. Il a préparé son doctorat en médecine à l’Université de Bamako, en 1979.

 Il est titulaire d’un second doctorat en médecine à l’Université d’Aix-Marseille en 1985, ainsi que d’un doctorat de l’Université de Montpellier I, où il a mené des maîtrises d’immunologie et de biostatistique épidémiologique, un DEA puis une thèse en parasitologie. Il a aussi un DEA d’anthropologie médicale d’Aix-en-Provence.

Il débuta sa carrière à l’Université de Bamako. Il est l’auteur de dizaines de publications, il intervient dans de nombreux colloques internationaux, et son Centre de recherche fait partie des rares laboratoires à avoir entrepris, dès juillet 2003, des essais cliniques de vaccins antipaludéens sur l’homme, notamment en collaboration avec l’Université du Maryland et le Walter Reed Army Institute of Research des États-Unis. 

Rêve de Galliéni ou Cauchemar des Malgaches 19 avril, 2008

Posté par rahelys dans : A lire,A visiter,Colonisation,Identité malgache , 2 commentaires

Rêve de Galliéni ou Cauchemar des Malgaches
Hebergeur d'images

A visiter http://www.ldh-toulon.net/spip.php?article1304

Extrait de manuel scolaire sur

Administration militaire : la pacification (1896 -1905)

La pacification est la période pendant laquelle le général Gallieni rétablit la paix à Madagascar. Pour cela il utilise différentes méthodes :

  • Politique de la terre brûlée : pour obliger la population à se soumettre, on détruit leurs cultures et leurs villages.
  • Politique des races : il faut abattre la domination merina de l’époque.
  • Politique « diviser pour mieux régner » : il faut séparer les Malgaches pour créer une confusion.
  • Politique de la tâche d’huile : pacifier d’abord le centre et seulement après les autres régions pour arriver à tout Madagascar.

Cette pacification s’accompagne d’exécutions des chefs de mouvements de révolte pour terroriser la population. Les postes militaires ont été créés pour mieux contrôler la population.

JPEG - 26.8 ko
Trait d’héroïsme du général Gallieni à Madagascar, Le Petit Journal, 26 juin 1898.

 

KaM ou CARTOON de HelySoa sur Daily motion 16 avril, 2008

Posté par rahelys dans : A visiter,Art - Zava-Kanto,Identité malgache,mode de vie,Santé - Environnement,vie quotidienne , ajouter un commentaire

Maintenant, vous pouvez visionner aussi les cartoons ou KaM (Kanto, arira an-tsary mihetsika) conçus par HelySoa sur daily motion à cette adresse:

http://www.dailymotion.com/relevance/search/helysoa

Tous les KaM, cartoons de HelySoa sont sur le blog: BD-HelySoa

http://bd-helysoa.oldiblog.com  où il y a une visibilité excellente !  

Exemple de cartoon de HelySoa

Madagascar au Festival BD Angoulême 2008

http://www.dailymotion.com/video/x500oi

Madagascar : Plantes médicinales 9 avril, 2008

Posté par rahelys dans : A lire,A visiter,Développement,Identité malgache,Santé - Environnement,Santé - Recherches , 1 commentaire

Madagascar : Plantes médicinales rares face au biopiratage etc…Extrait In Figaro Magazine, 05/04/2008A visiter lien ci-après 

http://www.lefigaro.fr/lefigaromagazine/2008/04/05/01006-20080405ARTFIG00473-chasseurs-de-senteurs-sauveurs-de-fleurs.php

« …En véritable pionnier de la nature, Olivier Behra vient d’identifier 134 plantes médicinales. Parmi celles qui sont susceptibles d’ouvrir de nouvelles perspectives, citons la poudre de katrafay, que les femmes malgaches et comoriennes utilisent dans la cosmétique rituelle. Des Japonais ont tenté de déposer un brevet pour s’approprier l’exploitation de cette écorce. S’agissant d’un produit dont l’usage est traditionnel, le brevet n’a pu être validé. Cette fois-ci, le patrimoine malgache a évité le biopiratage. Jusqu’à quand ?

C’est au coeur de la forêt primaire que la communauté villageoise distille du gingembre papillon, récolte de la maniguette fine (une épice utilisée au XVIIe siècle) et s’apprête à replanter 70 000 arbres. Enfin, au nord de Majunga, autour du village perdu de Tsianinkira, Olivier Behra vient de lancer la distillation du saro, une plante endémique aux vertus antibactériennes. Précisons qu’un alambic coûte 3 000 euros et qu’il représente une activité génératrice de revenus pour 50 personnes, soit 15 familles environ. Une manne pour la région.

Barbara Mathevon est un autre membre actif de l’ONG L’Homme et l’environnement. C’est à Vohibola, sur une pirogue chargée de 144 cocotiers, 30 corossoliers et 400 boutures d’ananas Victoria, qu’émerge sa gracieuse silhouette. Elle achève la traversée épique du canal des Pangalanes. Six heures de navigation depuis Tamatave. Cette environnementaliste de 29 ans gère depuis 2005 le reboisement et la production d’huiles essentielles sur la réserve de Vohibola, le second programme de l’ONG.

 

 L’ultime forêt littorale de 700 hectares menace de disparaître sous la poussée dévastatrice des trafiquants de bois. Depuis le village d’Andranokoditra (350 habitants), Barbara Mathevon arpente la forêt. Elle inspecte les plantes agrestes, se faufile dans des canaux étriqués bordés d’oreilles d’éléphant et de pandanus.

Ici, les pêcheurs sont aussi collecteurs, distillateurs de niaouli, et producteurs de Calophyllum, une huile cicatrisante, antidiabétique, que les Américains utilisent en trithérapie. Pour cette jeune femme, les plantes représentent des réserves moléculaires d’une valeur inestimable pour l’humanité. C’est pour cela qu’elle se bat contre la déforestation,  » l’une des plus alarmantes dans le monde tropical « , et les feux de brousse qui menacent de disparition l’Aloe vaombe. Cette plante – stimulant immunitaire efficace contre le sida et l’hépatite – ne se développe que dans cette région du monde. Idem pour le ravintsara ou la fameuse pervenche, utilisée contre la leucémie et le cancer, et dont l’avenir reste fragile. »

Colonisation – 29 MARS 1947 à Madagascar 29 mars, 2008

Posté par rahelys dans : A lire,A visiter,Histoire - Commémorations,Identité malgache , 4 commentaires

29 MARS 1947 -  29 MARS 2008 

En ce jour mémorial, nous vous offrons des vidéos et un poème (cadeau d’un interanaute).

Bénis soit le souvenir de tous nos morts pour la Liberté !

Ho fahatsiarovana ireo nahafoy ny ainy ho an’ny Tanindrazana mba hiaina malalaka araky ny zo maha-olona ny Malagasy afaka ny mponina rehetra ao dia atolotra anareo:

 - Sary mihetsika:

 

1 - RECONNAISSANCE DES MASSACRES DE 1947

http://www.dailymotion.com/video/xpuao 3 - TONONKALO natolotry ny Namana Rary

Ho tahiana anie ny fahatsiarovana ireo namoy ny ainy niady ho an’i Madagasikara ! 

HYMNE M.D.R.M. « Zanahary o, Tahio »

 

   http://www.dailymotion.com/video/x2bky0

FAHATSIAROVANA

NY FAHA 61* TAONA NY 29 MARS 1947

Raika amby enina* no taona tsaroana

Ho tanisaina eto anoloana

Ka mba diniho ry zareo ny tantara

Nahazo ny mponin’I Madagasikara

 

 

***

 

 Indray taona indray andro izay

Fotoana malaza sy tena mahamay

Nisehoan’ny gasy tia tanindrazana

Mba hitady sy higoka ny fahafahana

 

***

 

Sivy amby roa no andro voalaza

Volana marsa no manan-daza

 Fito amby efatra no tena taona

Hanaovana tolona iray tsy mivaona

 ***

Antoko iray nitambaran’ny maro

Tsy hisy avakavaka fa nifangaro

Na ny tanindrana na ny eto Imerina

Fahaleovan-tena no nirina hiverina

 ***

Ny Panama ary koa ny Jina

Nivelirano sy nanao dina

Hiara mizotra amin’ny MDRM

Hanavotra ny tany sy ny firenena

*** 

Ny tarigetra dia zavatra iray

Dia gasikara tanindrazanay

No hijoroana tsy amin’ahiahy

Ka samy ho vonona sady ho sahy

 ***

Ny atody hono anefa tsy miady amam-bato

Fa ny olom-panjakana dia miasa tsy miato

Hamongotra Gasy atao tifi-borona

Ka henoy kely ity hanaovana ny olona

 ***

Ny tao Ambatondrazaka dia tsy mba nanampo

Fa nahiditra gara ao anaty vago

Natao fatra-tsonjo ho ao Moramanga

Kinanjo fa inona re no nitranga

*** 

Notifirina mantsy ireo tia tanindrazana

Ka maty avokoa tsy nisy niangana

Ny fatiny avy eo natao an-dava-tany

Nazerazera ho ambony sy ambany

*** 

Ny tao antsinanana re ry vahoaka

Nantsoina ny lahy ka tsy afa-nivoaka

Nasaina niady ny tany ho lavaka

Ka teo notifirina natao vary raraka

 ***

Tao Sahasinaka ny fampijaliana

Mampioron-koditra sy mahavariana

Notapahin-tanana, nopotsirina maso

Mandra-pahafaty nanaovana ankaso

*** 

Ny teto Imerina ambarako anao

Fampijaliana tsy mihoatran’izao

Fa kapok’alika sy ny rano maloto

Ary vely kibay sy vely fanoto

 ***

Nahorona indray ho ao Antanimora

Ho faizina mafy fa tena tsy mora

Ambositra, Fandriana sy Fianarantsoa

Ary Sahasinaka sy Ambohimahasoa

*** 

Ireo Vakinankaratra iray manontolo

Dia samy nahondrana tany daholo

Ny ao Antsirabe sy any Betafo

Ary koa Faratsiho dia samy voasafo

 ***

Ny tanindrazana anie lafo vidy

Ka sahy ny nigoka ny tena mangidy

Ny tia firenena tsy miamboho lahy

Ka samy nijoro no sady ho sahy

*** 

Ireo olom-boafidin’I Madagasikara

Raseta Ravoahangy Rabemananjara

Nametra-dàlana ho an’ny firenena

Mba hizaka ny zon’ny fahaleovan-tena

*** 

Kanefa indrisy fa vokatr’izany

Dia fampijaliana tsy roa aman-tany

Fa lazaina ho mpikomy ny olo-mijoro

Ka voaheloka ho faty sy ho torotoro

*** 

Na toy izany aza ny fahoriana

Izahay Malagasy dia samy liana

Hivavaka mafy amin’ny Zanahary

Fa Izy Mpitondra sy tsy mba manary

*** 

Koa tao amin’ny fonja tamin’izay

Dia naira-nivavaka tamin’ny Ray

Nanainga ny fony ny gadra rehetra

Tsy nanavam-pinoana, tsy hisy fetra

***

Tsaroana amin’izany ireto vono-kihafy

Notarian’ny zatovo dia Rakotozafy

Nandray ny baiboly, nanao ny tantara

Ho fampaherezana an’ilay Gasikara

*** 

Indrisy anefa fa nisy ny namana

Voatifitra basy Randriamaromanana

Torak’zany ireo bala nifafy

Nanorotoro an’i Rakotozafy

*** 

Ankehitriny tsaroana ho tafita

Nohon’ny adin’ireo maritiora tsy hita

Ka ny sisa tavela nihezaka hatrany

Hanohy ny adidy ‘zay eto an-tany

*** 

Ka amaranako ity dinidinika

Ry ray aman-dreny sy zaza madinika

Matoa ianao tonga amin’izao

Dia nisy nitolona talohanao

*** 

Koa eto amim-bavaka ny Firenena

Izay tolom-piavotana ho an’ny tena

Mba hananana tanjaka sy fahendrena

Ary mba handresena ny fahalemena.

Nosoratan’It RAJARISON Jean Harson

tamin’ny 04/03/82

Natolotr’i Rary (29/3/2008)

*Ny taona 1982 no nanoratana,

fa novàna 2008, no nahatonga 61 taona

fa tsy 35 nataon’ny mpanoratra.

4 – Ny ankehitriny

Ny tarika Ny Ainga « Veliranon’Iarivo »

 

http://www.dailymotion.com/video/x1anv0

Les lavaka des hautes terres malgaches 27 mars, 2008

Posté par rahelys dans : A lire,A visiter,Développement,Santé - Environnement , ajouter un commentaire

Nous tenons à vous recommander la lecture de cette page

http://pageperso.aol.fr/Mahagagamada/lavaka.html

qui fait partie de notre siteweb HELI’S MADAGASCAR pour l’Enseignement En Ligne « E-enseignement HELI’S MADAGASCAR » 

Il s’agit du résumé de ce qu’il faut savoir sur les LAVAKA: Définiton, processus de formation, répartitions géographiques selon le substrat.

Puisqu’il s’agit des formes d’érosion des sols, nous y parlons aussi des reboisements.

C’est le condensé, en infime partie de notre thèse de doctorat sur les LAVAKA DES HAUTES TERRES MALGACHES.

Bonne lecture !

12345