navigation

« HELYS PHOTOS » EN LIGNE ! 6 août, 2009

Posté par rahelys dans : A visiter,art numerique,Coup de coeur,Culture,mode de vie,Mondialisation,Solidarité , ajouter un commentaire

En complément avec toutes celles qui sont déjà mises en ligne à travers nos blogs culturels, voici d’autres photos dans « HELYS PHOTOS » dont

l’URL est http://helisphoto.blogspot.com

Bon surf ! -  Olga HELISOA, 6 août 2009

 

*****

 

Ho fanampiny dia indro misy sary maro hafa nangonina ato amin’ity vohikala ity « HELYS PHOTOS ».

Ny ROHY makao : http://helisphoto.blogspot.com 

Mirary fahafinaretana - Olga HELISOA, 6 août 2009
 

HELYS ARTS : blog recueil des CREATIONS POLYCHROMES NUMERIQUES INEDITES 24 juillet, 2009

Posté par rahelys dans : A visiter,art numerique,Coup de coeur , ajouter un commentaire

Ce 24 juillet 2009 est mis en ligne le blog « Helys Arts »

URL http://helys-arts.blogspot.com

C’est un recueil de nos créations polychromes numériques.

Hebergeur d'images

Il s’agit de « créations » alliant lumière du computeur (luminance lumineuse) et intensité sonore de la musique. - Olga HELISOA, 24 juillet 2009

VOHIKALA « HELYS ARTS » 

Manomboka androany 24 jolay 2009 no mivoaka ny vohikala Helys Arts natokana hampahafantarana ny asa fikarohana momba ny HAZAVANA ANTERINETY.

Rohy makao http://helys-arts.blogspot.com
Haseho voalohany ao ireo sary maro loko vita anterinety. – Olga HELISOA, 24 juillet 2009

NY SOA FIANATRA – PRENEZ-EN DE LA GRAINE ! 21 juin, 2009

Posté par rahelys dans : A méditer,Coup de coeur,Culture,Développement,Environnement,Mondialisation,musique,Santé - Environnement,Santé - Recherches,Santé publique,Solidarité , ajouter un commentaire

FAMBOLENA NATAO HAMALIFALY NY MARARY KA LASA FITAOVANA HITSABOANA AZY !

Naseho ho hitan’ny be sy ny maro tamin’ny zoma 19 jiona 2009 teo ny zaridaina kely namboarin’ny marary sy ny mpitsabo ao amin’ny toerana fitsaboana miankina amin’i Institut Curie ao Parisy.

Fambolena eny an-tafon’ny trano no misy azy io, natokana hitsangatsanganan’ny marary, ireo havana sy ny mpitsabo.

Ireo marary sy ny mpitsabo no mifandimby  mikarakara  izany zaridaina izany.
Kely tokoa izy io fa ny vokatra azo aminy no soa ankasitrahana !

Voalohany izao hetsika izao eo anivon’ny fitsaboana koa dia …Soa fianatra e ! - Olga HELISOA, 21 jiona 2009

http://www.dailymotion.com/video/x9n447


JARDIN THERAPEUTIQUE – JARDIN « GRAINE DE VIE »
Jardin GRAINE DE VIE est  localisé au sein de l’hôpital de l’Institut Curie à Paris.
C’est un jardin de terrasse destiné aux patients, leurs parents et le personnel de l’hôpital.

Le jardin est entretenu par le « comité Graine de vie » regroupant patients et membres du personnel soignant.
C’est une grande première.
Nos photos ont été prises lors de la visite inaugurale 19 juin 2009.
Musique originale « TOI » de CLAUDIUS CLJ. - Olga HELISOA, 21 juin 2009

LA VIE – Mère Theresa Prix Nobel de la Paix 1979 – NY FIAINANA 12 juin, 2009

Posté par rahelys dans : A méditer,Coup de coeur,Culture,Développement,Droits civiques,Droits homme,Enfance - Jeunesse,Environnement,Fêtes,Hommages,mode de vie,Mondialisation,poèmes,vie quotidienne , ajouter un commentaire

http://www.dailymotion.com/video/x9k6wq

« NY FIAINANA » – Arovy ny Fiainana fa sarobidy tokoa 

Tononkalon’i mère Thérésa.

Nahazo ny Loka Prix Nobel de la Paix taona 1979 izy noho ny fiainany natokany hanaovana asa soa ho an’ireo mahantra tany India.

Narindran’i Olga HELISOA miaraka amin’ny sarin’ny ankizy malagasy vitsivitsy sy hira.

*****
Poème « LA VIE » de mère Thérèsa, prix nobel de la Paix 1979 mis sur diaporama d’enfants de Madagascar, photos prises en 2008.
Réalisation Olga HELISOA, 2009

Musique originale « L’envol » de Jean Michel GUISIANO

(c) Copyright HELI’S MADAGASCAR 2009

« Les scavengers en Inde » de Marie NAUDASCHER Prix Daniel Pearl 2009 21 mai, 2009

Posté par rahelys dans : A méditer,Coup de coeur,Culture,Decouverte,Développement,mode de vie,Mondialisation , ajouter un commentaire

Le 20 mai 2009,  l’article sur « Les scavengers en Inde » de Marie NAUDASCHER, jeune étudiante en école de journalisme, Sciences Po à Paris a reçu le prix Daniel Pearl  2009 (3e place).

NOTRE VIDEO ICI

En tant qu’originaire de pays dits « pauvres », « en voie de développement » et vivant au 21e siècle, ce sujet nous intéresse au plus haut niveau.

Il évoque de nombreuses questions.

- « Scavenger », qu’est-ce que c’est ?

- Un « scavenger » est une personne dont le travail est de curer les toilettes, de transporter les excréments humains à mains nues. C’est un métier qui est effectué dans le cadre d’une tradition millénaire établie, basée sur le système de castes. Il est réservé à un groupe de personnes dont le travail se transmet de père en fils. C’est le groupe des « intouchables ».

- « Scavenger »,  » intouchable » sont des mots évocateurs qui recèlent des conditions socio-culturelles et économiques difficiles à démêler et au sein desquelles il est impossible de sortir, du moins si l’on est au pays: en Inde.

Le travail des « scavengers » est celui des plus ingrats et des plus méprisés qui soient.

Les « scavengers » sont des êtres marginalisés.

C’est un sujet difficile car tabou.fflaureat3.jpg

De par  l’originalité de son sujet, Marie Naudascher fait partie de ces rares personnes qui font un retour vers le journalisme de fond, un journalisme éducatif…

Nous lui adressons nos « félicitations » ! 

Bonne chance pour vos études et surtout bon courage car vous en aurez besoin si vous désirez poursuivre dans l’authentique.- Olga HELISOA, 21 mai 2009

ECOUTEZ LE PEUPLE MALGACHE : IL A ASSEZ DE L’APPAUVRISSEMENT ! 12 février, 2009

Posté par rahelys dans : A méditer,Coup de coeur,Développement,Droits homme,Hommages,Mondialisation,Solidarité,Souveraineté nationale malgache,vie quotidienne , ajouter un commentaire

Hommage à ANDO RATOVONIRINA, jeune journaliste de 25 ans, de la Radio télévision Analamanga (RTA).
Il a perdu la vie pendant la fusillade qui s’est produite à Antaninarenina, Antananarivo le samedi 07.02.09.

http://www.dailymotion.com/video/k1BgYJK0n5nFnSPsmt

 

COUPS DE GUEULE d’un artiste malgache

TSELONINA clame les réalités quotidiennes subies par les Malgaches :

- Pauvreté, saletés des villes, même l’eau du robinet public n’est pas sûr d’être propre… l’alcoolisme qui touche même les dirigeants du pays dans lequel on fait fi de tout… même Dieu, la Constitution sont foulés aux pieds !

Et l’artiste ? Ses poches sont vides mais il demeure  « beau gosse » !

Merci à TSELONINA pour son courage, sa perspicacité et surtout son patriotisme !

Voilà pourquoi le peuple malgache réclame un minimum de considération. Il a assez d’être appauvri sur un territoire riche !

CARNAGE DU SAMEDI 7.02.09 ANTANANARIVO – Témoignage 11 février, 2009

Posté par rahelys dans : A visiter,Coup de coeur,Histoire - Commémorations,Hommages,Solidarité,Souveraineté nationale malgache , ajouter un commentaire

WHEN THE POWER OF LOVE OVERCOMES THE LOVE OF POWER, THEN THERE WILL BE PEACE IN …MADAGASCAR

If the idea of « an eye for an eye » prevails the world will be blindMahatma Gandhi

http://www.dailymotion.com/video/x8bb3w
Le Dr Jacquot, qui était dans la manifestation, témoigne:

« Les tirs ont commencé sans sommation, à balles réelles…Les manifestants sur lesqules ont tiré les gardes étaient tout près, à 10 mètres… Ce sont des mercenaires qui ont tiré, pas des Malgaches  » – Radio France Internationale

Info: http://www.radiofranceinternationale.fr/actufr/articles/110/article_78141.asp

J’AI VU « TANKAFATRA – Madagascar authentique » 52 minutes , 2005, Hery A. Rasolo 28 octobre, 2008

Posté par rahelys dans : Cinéma malgache,Coup de coeur,Culture,Evénements HELI'S MADAGASCAR,Hommages,Identité malgache,mode de vie,Solidarité , 1 commentaire

Hebergeur d'images

Contrairement à tous les nombreux films documentaires sur le « FAMADIANA », celui de Hery A. Rasolo est différent en divers points : – point de recherches à faire du folklore, du fantastique autour d’un événement traditionnel malgache – point de volonté d’imposer ses idées sur le thème.

 

1- CE QUE TANKAFATRA NOUS REVELE
Tout simplement, Hery A. Rasolo en vrai rapporteur reste neutre et filme le déroulement du FAMADIANA, qui a toujours été présenté comme le folklore malgache N°1.
Ce film nous révèle :
1.1 – Les différents acteurs du famadiana : les défunts autour desquels tournent l’événement, leurs descendants (zanadrazana), le devin (astrologue-savant), la communauté villageoise
1.2 – Le pourquoi du famadiana (rendre hommage aux parents décédés : ne pas laisser leurs os tomber à terre = abandon des enfants qui ici vont mettre leurs parents dans le même linceul)

1.3 – La durée du famadiana qui est une grande fête solidaire de 3 jours

1.4 – Les rôles des différents acteurs

 

2 – LES PRINCIPAUX ACTEURS DU FAMADIANA
LES DESCENDANTS

« Les zanadrazana »  se partagent équitablement les dépenses (achats des victuailles pour le festin offert aux invités et villageois : zébus, riz – Plusieurs Lamba , linceuls pour les défunts – location des mpihira gasy qui assurent la musique, danses – frais pour les fossoyeurs) – Ils assurent aussi la cuisine et le service des repas.

LE DEVIN

Le devin par ses connaissances est le maître de cérémonie : en fonction des positions astrales, il conseille aux descendants les jours fastes pour le famadiana. Il organise le planing du temps et des différents lieux des activités (lieu de sacrifice de zébus, de cuisson des repas, la « salle » des repas, l’organisation de la procession des invités pour entrer et sortir de la « salle » des repas, le lieu des chants et danses des Mpihira Gasy).

 

3 – REPARTITION DES JOURS DU FAMADIANA

Jour N°1 Journée des prépartifs Installation des foyers, de la « salle des repas » avec entrée et sortie bien précises, réparations des maisons, nettoyage des environs du caveau – Sacrifice des zébus et cuisson du festin – Repas offert aux communautés villageoises

Jour N°2 Journée des défunts Ouverture du caveau et les défunts enroulés dans de nouveaux linceuls

Jour N°3 Journée des  vivants, des descendants endimanchés, invités d’honneur au concert des mpihira gasy. A la fin des repas, les invités « paient » à tour de rôle leur  « atero-kalao » (« donnant-donnant » : une participation symbolique aux dépenses: les mêmes sommes leur seront remises quand viendront leur tour d’organiser un famadiana).

 

4 – LE FAMADIANA: UNE INSTITUTION ANCESTRALE MALGACHE
Le famadiana,  une vraie institution ainsi mise sur pied par les ancêtres des Malgaches pour

- maintenir l’entente entre les familles (les fêtes évitent la co-sanguinité)

- fortifier la solidarité (ENTR’AIDE) entre villages (atero-kalao bien enregistré dans un cahier) et favoriser ainsi la circulation monétaire au niveau des paysans.

- faire tourner l’économie communale et régionale (vente de lamba, de bois de chauffe, travail pour les fossoyeurs, les cuisiniers, les tailleurs, les riziculteurs, agriculteurs)

Grâce au famadiana, l’intérieur et l’extérieur du caveau sont nettoyés. Nous savons aussi que les défunts des Malgaches ont toutes les parties de leur corps réunies au même endroit . Les Malgaches essayent toujours de revenir se faire enterrer sur leur terre ancestrale. – Olga HELISOA, 27 oct, 2008

NOTRE AVIS
La grande qualité de ce film documentaire repose sur sa narration toute simple sans déduction.

Le cinéaste n’a pas cherché à faire du voyeurisme. Il a respecté l’intimité des descendants quand ceux-ci entrent dans le caveau et quand ils enveloppent leur défunts.

Nous avons fait la connaissance d’une institution bien ordonnée respectueuse de la tradition certes mais aussi de l’état (levée au drapeau).

A travers ce documentaire, finie cette insinuation à la « coutume barbare » que des pseudo-ethnologues spécialistes de Madagascar ont voulu absolument mêler au spiritisme et autre fantastique !

En ce qui concerne le devin « mpanandro » (celui qui connaît les jours), nous sommes loin de l’image satyrique du charlatan avec les graines de haricots et qui arnaque tout le monde !

Il s’agit d’un savant qui connaît les astres, la biogéologie. Bref, il s’agit d’un détenteur de savoir sur les relations entre l’homme, ses activités et ses milieux naturels.

Il n’y a nullement mention, ni d’évocation de prier les morts, ni de recherche de talisman …

Nous sommes à mille lieux des clichés habituels dont les cinéastes nous ont habitués !

 

Ici, les Malgaches et Madagascar sont placés à leur juste valeur : un peuple plein de bon sens qui à travers toute action doit respecter un ordre établi entre l’homme-acteur et son environnement. Et au-dessus de cet ordre il n’oublie jamais:

- son créateur « zanahary »: l’homme étant lui-même « créé » « voahary » 

- ni les parents défunts appelés « ancêtres » étant  partis dans « l’au-delà » vers le créateur.

Merci à Hery A. Rasolo  « Paix à son âme » - Olga HELISOA, 27 oct, 2008

TANKAFATRA – « Madagascar authentique » 52 minutes , 2005, primé au Festival de films panafricains de Cannes et au 6ème Panafricana di Roma. Un regard sur la tradition du “famadihana”

Le 25 octobre 2007, à Paris 13e, les voûtes en Hommage à Hery A. Rasolo, le réalisateur malgache de films documentaires, mort le 21 septembre 2008

Contact : (+33 1) 43 72 74 72 / laterit@laterit.fr

Les Voûtes, 19 rue des Frigos, Paris 13ème – Métro : Bibliothèque François Mitterrand

27 septembre 2008: Madagasikara, Andro eran-tany ho an’ny Marenina (NAIVO MARENINA) – XVe Journée mondiale des sourds (Suite) 27 septembre, 2008

Posté par rahelys dans : A lire,Coup de coeur,Decouverte,Enfance - Jeunesse,Evénements HELI'S MADAGASCAR,handicap,Journée Internationale,Solidarité , ajouter un commentaire

Mitaky zo hampiasa ny fomba seraseran’ny marenina sy môna amin’ny tànana – Hampiroborobo izany fomba izany eran’ny nosy

 

NAIVO MARENINA
Mpanoratra : RAKOTONDRAJAO Teodimanana, talen’ny akany fanabeazana ny marenina

VOTOATINY
: Fanabeazana ny marenina sy ny tombontsoa azony amin’izany.

HITA AO ANATY BOKY :
- Manjo ny tokantrano manan-janaka marenina
- Fiainan’ny zaza marenina tsy mbola mianatra
- Soa azo amin’ny fianarana any amin’ny sekoly voatokana marenina
- Fomba fiasan’ny marenina
- Mahatonga ny Faharenenana
- Tokantranon’ny marenina
- Marenina ao anaty fiaraha-monina

FANAFARANA ny boky: Ankany Marenina 67 HA (Afovoany) 101 ANTANANARIVO – MADAGASCAR
Ed : 1988 – Prix : 1500 fmg (ankehitriny Ariary ?)

 

Clip d’une chanson co-écrite par

des jeunes du CROP (Centre de Ressource de l’Ouïe et de la Parole) et des animateurs de l’association Pacte de la ville de Caen
http://www.dailymotion.com/video/k3lQJqF77x4ylkgWe5

Pour le droit à la langue des signes LS , la valoriser

LIVRE MALGACHE SUR LA SURDITE

« NAIVO MARENINA »

« Naivo marenina » ou  » Naivo le sourd  » écrit par RAKOTONDRAJAO Teodimanana, directeur du centre d’éducation pour enfants sourds

Un livre, en langue malgache, dont

le sujet est la SURDITE, la VIE DES SOURDS, surtout des enfants :

Comment attrape-t-on la surdité ?

- La vie d’un foyer ayant un enfant sourd

- Un foyer de couple sourds

- Le centre d’éducation pour enfants sourds

- Le sourd dans la vie avec les entendants…

 

Commande Ankany Marenina 67 HA (Afovoany) 101 Aantananarivo – MADAGASCAR

Ed : 1988 – Prix : 1500 fmg (maintenant en Ariary ?)

F. TURBO : Hehy sy fiainana an-davan’andro – Humoriste malgache raconte la vie quotidienne 24 septembre, 2008

Posté par rahelys dans : A visiter,Coup de coeur,Développement,Environnement,Humour malgache,mode de vie,Santé - Environnement,vie quotidienne , 1 commentaire

http://www.dailymotion.com/video/k5EH7zaVkPNQYV9IRg

« SAMIA ARY MANDRAY NY ANDRAIKINY AVY O ! »

123

Lanaudière... moutons, caro... |
DAROU L ISLAM |
ENSEMBLE ET DROIT |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Faut-il considérer internet...
| Le blogue a Voliere
| Cévennes : Chantiers 2013