navigation

HAFATRA HO AN’I 2009 ! MESSAGE POUR 2009 ! NOUVELLE ANNE ! NOUVELLES RESOLUTIONS ! 4 janvier, 2009

Posté par rahelys dans : A méditer,Culture,Environnement,Evénements HELI'S MADAGASCAR,Fêtes,Identité malgache,poèmes,Solidarité,Souveraineté nationale malgache,vie quotidienne , ajouter un commentaire

Beautés de la musique et des costumes traditionnelles du Sud malgache
Qui crie ses peines : « Mijale ty taniko, Madagasikara »

VŒUX DE BONHEUR POUR 2009 !
http://www.dailymotion.com/video/k16Jz1WfdJcc9elsIj

A TOUS, UN SOUHAIT

Coeur d’Amour, d’Efforts,
Faire fructifier chaque matin,
Ne gaspiller ni minutes,
Ni jours aux disputes…

A tous, un Espoir :
S’ouvrir vers son prochain,
Vaillance vers un avenir meilleur.

Olga HELISOA, 02/01/2009

 

Locations of visitors to this page

 


HAFATRA HO AN’NY TAONA 2009  

Tonga ity ny taona vaovao
Avalony ny lonilony teo aloha.
Fihavanana no handrandrao,
Fitiavana no hanjaka ao am-po.

Fa isika izay tsy tonga lafatra
Mbola nahazo tombon’andro.
Aleo ny ezaka no atao fatratra
Satria ny Tompo no mitandro.

Ny andro mihiratra maraina
Dia tena fanomezan-tsoa
Lehibe tsy tambo isaina
Sady tsy manam-paharoa.

Koa aleo ry mpiara-belona,
Tsy handanilany ny fotoana
amin’ny ady sy ny trerona
Satria izany dia zava-poana;

Ambarao, lazao raha efa nisy
Olombelona tsy mba diso
Fa vao hary saina indrisy
D’efa nanomboka ny kizo.

Tsy hay fafàna ny efa vita
Saingy azo hatao tokoa
Ny miezaka tsy hivika
Ny làlana mitondra soa.

Dia hotobaka hasambarana
Ny sivy sy roa arivo taona vao.
Ny tsirairay irina mba hanana
Fandavan-tena tsy mety lao.

Ninita RANDRIANANJA

1er janvier 2009

UN NOEL SAINT 2008 A TOUS ! MIRARY NOELY MASINA 2008 HO ANTSIKA REHETRA ! 20 décembre, 2008

Posté par rahelys dans : croyances,Culture,Evénements HELI'S MADAGASCAR,Fêtes,Prieres , ajouter un commentaire

 

http://www.dailymotion.com/video/k4dAYHPFlq6ILuRZZD

O NOEL !

Même si je suis indigne,

Même si je suis impur,

En moi, demeure toujours 

L’Espoir de Bénédictions

Si minimes soient-elles;

Car Tu es DEVENU CHAIRE,

O TOI QUI ES NOTRE REDEMPTEUR!
Traduction des paroles de HASIM-PIDERANA par Olga HELISOA, 2008

LE SIDA TUE ! PROTEGEONS-NOUS et PARLEZ-EN A VOS ENFANTS ! Attention aux touristes ! 1 décembre, 2008

Posté par rahelys dans : A méditer,Culture,Enfance - Jeunesse,Journée Internationale,Mondialisation,Prostitution,Protection famille,Santé - Environnement,Santé publique,Sida,Solidarité,vie quotidienne , ajouter un commentaire

SIDA, épidémie d’envergure mondiale, n’est pas encore guérissable.

PROTEGEONS NOS ENFANTS !
LES PREVENIR DES GRANDES PERSONNES QUI CROIENT POUVOIR TOUT ACHETER !

LEUR APPRENDRE A DIRE « NON » car  La vie est précieuse – Le sida s’attrape à tout âge !

http://www.dailymotion.com/video/kb5X6wOLM3lPNY5B1D
LE SIDA TUE !
http://www.dailymotion.com/video/k5JabYalzkxl5upA4z

Message du Dr Piot à l’occasion de la Journée mondiale SIDA
http://www.dailymotion.com/video/k45yaO3k6421qfR8c7

 

LE TOURISME SEXUEL FRANÇAIS A MADAGASCAR
Emission “Enquête et Révélations” - TF1 – mardi 9 décembre 2008 à 22:40

Résumé
Côté pile, une île paradisiaque, qui accueille chaque année 400.000 touristes, dont une majorité de Français, amoureux de plongée et de nature sauvage. Côté face, un pays rongé par la misère, Madagascar est devenu un haut lieu du tourisme sexuel.

« Enquêtes et révélations » démontre comment, à Nosy Be, un îlot de rêve situé au nord de Madagascar, des milliers de touristes français débarquent chaque année dans l’unique but de profiter de jeunes filles, qui n’hésitent pas à se prostituer pour quelques euros. Comment une telle situation est-elle possible, au vu et au su des autorités ? Seraient-elles tentées de fermer les yeux devant cette manne financière ?
L’équipe a recueilli le témoignage exceptionnel de ces touristes pervers et de ces jeunes filles, poussées dans leurs bras par la misère. Touristes français sans scrupules, loi du silence des autorités locales, complicité de l’industrie touristique : Enquêtes et Révélations dénonce le scandale du tourisme sexuel français à Madagascar
http://www.dailymotion.com/video/k68nnbIww8iQielz0b

JOURNEE SOLIDARITE HELI’S MADAGASCAR 2008 DEDIEE A GRG – EN IMAGES 16 novembre, 2008

Posté par rahelys dans : Culture,Développement,Environnement,Evénements HELI'S MADAGASCAR,Hommages,Solidarité , 2 commentaires

JOURNEE SOLIDARITE HELI’S MADAGASCAR 2008 DEDIEE A GRG – Georgette RANIVOARIVELO Gabrielle – une grande dame de la liitérature malgache
A l’honneur « Protection de l’environnement malgache« , thème illustré par les expos de

Nary (Narimalala RAKOTOBE) et Olga HELISOA

Hebergeur d'images

 

1 – EXPO DE NARY:  BD – CARICATURES 

Hebergeur d'images

Hebergeur d'images

Hebergeur d'images

Hebergeur d'images

 

2 – EXPO DE Olga HELISOA
LAVAKA de MADAGASCAR

Formes, caractéristiques, sites, causes et conséquences Hebergeur d'images

 

JOURNEE SOLIDARITE 2008 honorée par la présence de

*La fille de GRG : NINITA RANDRIANANJA (au centre)
Hebergeur d'images
 

* Messieurs les Présidents d’association

Hebergeur d'images
FX-MAHAH -  UPEM Section France
Hebergeur d'images
Philippe RAJAONA  – Hetsika Diaspora

qui ont chacun marqué l’ouverture de cette journée par un discours

suivi du « VERRE DE L’AMITIE ».

Hebergeur d'images

Hebergeur d'images

Hebergeur d'images

Hebergeur d'images

Hebergeur d'images

Hebergeur d'images

SUITE DES PHOTOS chez

CROISSANCE.COM notre partenaire médiatique

PROJETS MINIERS A MADAGASCAR EN QUESTION ! Préservons les richesses inestimables malgaches (flore, faune, paysages non pollués) 13 novembre, 2008

Posté par rahelys dans : A méditer,Culture,Développement,Environnement,Santé - Environnement,Santé - Recherches,Santé publique,Solidarité,vie quotidienne , 1 commentaire

Madagascar – La Société civile remet en cause les grands projets miniers.

Elle estime qu’ils ne profitent qu’à une minorité et tire la sonnette d’alarme sur la braderie des gisements faite par l’État. Des membres de Sefafi, signataires du communiqué de la Société civile. La société civile remet sur le tapis les problèmes des grands projets miniers.

Dans un communiqué signé par plusieurs entités, elle réclame la renégociation des contrats passés entre l’État malgache et les grands projets comme celui de Sherritt à Ambatovy et de QMM àTolagnaro .

Il s’agit, entre autres, du Conseil national économique et social (Conecs), de l’Observatoire de la vie de la nation (Sefafi) et Comité national d’observation des élections (KMF/KNOE).

Des contrats que le communiqué qualifie de léonins, c’est-à-dire favorisant de fait les investisseurs étrangers et laissant Madagascar supporter toutes les charges et les dommages collatéraux.

Une lacune qui, selon toujours la société civile, creuse de plus en plus l’écart entre les pauvres majoritaires, qui subissent la spirale inflationniste du coût de la vie, et des minorités qui profitent de la manne financière de ces grands projets. « C’est l’intention de l’État d’attribuer l’exploitation du gisement de fer de Soalala à un investisseur étranger qui nous a poussé à réagir dans ce communiqué. Il faut arrêter ce processus et renégocier d’abord les contrats avec les compagnies minières déjà présentes comme cela a été le cas dans les autres pays africains à l’instar de la Guinée et du Niger. C’est juridiquement possible si l’interêt du pays est en jeu », déclare Jean Eric Rakotoarisoa, juriste et membre du Sefafi.

La société civile réclame ainsi l’élaboration d’une nouvelle politique minière.

La tenue d’une table ronde où elle fera partie des intervenants s’avère ainsi indispensable. Le flou qui règne autour de la véritable teneur des contrats actuels avec les compagnies minières ne donne aucune visibilit Jean Eric Rakotoarisoa et Madeleine Ramaholimihaso du Sefafi, lors d’une conférence de presse.
é sur les véritables retombées pour Madagascar. Par ailleurs, les minerais exportés bruts ne permettent pas à Madagascar de bénéficier de leur valeur ajoutée.
Transparence nécessaire
« Il faut surtout de la transparence. Il est aujourd’hui impossible de savoir si le partage des bénéfices est équitable par rapport au prix de vente des minerais et aux investissements apportés par les compagnies minières », précise Bruno Rakotoarison, secrétaire général du KMF/KNOE. Interrogées, les compagnies minières citées dans le communiqué n’ont pas souhaité réagir et expliquent que « de telles remarques s’adressent avant tout au gouvernement ».

Patrick Razakamananifidiny, secrétaire général du ministère de l’Énergie et des mines, quant à lui, soutient que ces questions ont déjà été abordées avec les membres de la société civile et que l’Initiative pour la transparence des industries extractives (EITI) constitue un cercle de dialogue efficace. »L’essentiel est que tout le monde soit d’accord sur la nécessité de la transparence. Et puis, la société civile est toujours libre de s’exprimer », affirme-t-il.

La possibilité d’une renégociation des contrats n’a pas été évoquée.

100 millions de dollars de redevance – Le projet d’extraction de nickel et de cobalt d’Ambatovy prévoit de verser à l’État jusqu’à 100 millions de dollars de redevance par an. Le début de l’exploitation est prévu pour le premier trimestre de l’année 2010 mais le pic de la vitesse d’extraction sera atteint progressivement. Le projet a une durée de vie prévisionnelle de 30 ans pour un volume d’investissement de 3,3 milliards de dollars.

Pour l’exploitation d’ilménite de QMM à Tolagnaro, le projet prévoit de verser jusqu’à 21 millions de dollars de taxes par an pour un volume de production de 750 000 tonnes par an. Il a une durée de vie de 27 ans et a engendré 585 millions de dollars d’investissement. La première exportation d’ilménite brut est prévue en mars 2009 – Mahefa Rakotomalala, L’Express de Madagascar,13 novembre 2008

http://www.lexpressmada.com/index.php?p=display&id=22238

*****

Voilà un premier GRAND pas fait ! C’est BIEN !

Mais 2 sujets fondamentaux ont été oubliés:
- Les méfaits énormes de ces projets sur les écosystèmes et la santé publique malgaches

- La renégociation expresse et impérative des contrats qui ,
contrairement à ce que disent
quelques journalistes, EST POSSIBLE et S’EST DEJA APPLIQUEE
*Voir Grenelle Environnement qui a arrêté le projet d’extraction minière à ciel ouvert en Guyane (montagne de KAW)  pour cause de PROTECTION ENVIRONNEMENTALE

http://www.forums.gouv.fr/article_forum_archive.php3?id_article=229&id_forum=82115&id_thread=82115

Alors qu’attendons-nous pour ARRETER TOUT ?

A moins que des fonds ont déjà été empochés et/ou utilisés …!

Ce n’est que supposition évidemment !

Espérant que la présente démarche aboutisse car la population de Faradifay, par exemple, a déjà signé des pétitions etc… Mais en vain !

N’oublions pas que ces multinationales ont tout à gagner de venir exploiter nos richesses … Donc contrairement à ce que certains essaient de nous faire croire, les Malgaches sont en position de force face à eux ! Evidemment c’est une situation nouvelle qui demande un changement radical de mentalité pour nous qui sommes habitués à courber l’échine dès qu’un groupe de vazaha s’amène … pour soit disant nous apporter le progrès!

Les Espagnols aussi ont dit la même chose quand ils sont venus PILLER L’AMERIQUE DU SUD et EXTERMINER LES AMERINDIENS ! Il y a progrès et progrès … !

Dans notre cas, la pollution atmosphérique, le réseau hydrographique avec des produits cancérigènes, les destructions massives de forêt tuant ainsi la faune et la flore rares au monde ne peuvent jamais se négocier car RIEN NE PEUT FAIRE REVENIR CES RICHESSES INESTIMABLES. – Olga HELISOA, géographe, HELI’S MADAGASCAR E-Enseignement

 *****

IL Y A PROGRES ET PROGRES !
http://www.dailymotion.com/video/k2jN1ywR1M67Xst81b

Rapport sur ce que l’homme contemporain vit : Qualité environnementale 

http://www.dailymotion.com/video/k1Hct5zKc9bdDgq1ZO

Désastre est à l’échelle planétaire : les inuits ne peuvent plus manger de poissons, l’ours blanc polaire  bientôt exterminé, les cancers dues aux PCB et pesticides, les pêcheurs professionnels du Rhône ne peuvent plus pêcher, le taux de cancer a doublé, quadruplé chez les agriculteurs dû aux épandages de pesticides, les apiculteurs perdent leurs abeilles, il n’y a plus de miel, ni de travail.
http://www.dailymotion.com/video/k3LsKF3bSd8lepkEok

Magali Ringoot, chargée de la campagne OGM explique:  « Notre objectif n’est pas la destruction mais l’information », ajoute-t-elle. L’ONG dénonce les risques de dissémination et réclame un moratoire sur ces cultures.

http://www.dailymotion.com/video/k5awlRNfg9GDq3qbIN
Tout le monde est d’accord pour dire qu’il faut préserver l’environnement. Mais qu’en est-il dans les faits?

Locations of visitors to this page

JOURNEE SOLIDARITE HELI’S MADAGASCAR 15 novembre 2008 15h30 à 21h AUDITORIUM Opéra Massy 12 novembre, 2008

Posté par rahelys dans : Art - Zava-Kanto,Culture,Développement,Environnement,Evénements HELI'S MADAGASCAR,Fêtes,Identité malgache,Solidarité , ajouter un commentaire

Hebergeur d'images

JOURNEE SOLIDARITE HELI’S MADAGASCAR

Dédiée à GRG grande dame de la littérature malgache 1932 – 2008
A l’AUDITORIUM Opéra Massy 15 NOVEMBRE 2008

Partenaire

Chorale Eglise St Paul MASSY

 

ENTREE LIBRE
Hebergeur d'images

Thème « PROTECTION ENVIRONNEMENT MALGACHE ? »

 

PROGRAMME 15h30 à 21h

1 – EXPOSITONS 15h30 à 21h

Planches BD de Nary (Narimalala RAKOTOBE, journaliste, humoriste)

Photos de LAVAKA à Madagascar

Livres de GRG – Georgette RANIVOARIVELO Gabrielle

 

2 – CONFERENCES 15h30 à 18h

*La BD par Nary – Dessins en direct pour vous

*GRG, ses œuvres par sa fille Ninita (RANDRIANANJA)

*Les formes d’érosion en LAVAKA, pourquoi ?

Réalités qui perpétuent les lavaka – Olga HELISOA, géographe

 

3 – CONCERT 18h à 21h – Chants, musiques par chorales et HELI’S KIDS

Tombolas

ACCES
RER B ST Rémy-Les-Chévreuses
Station – Les Baconnets – Prendre Bus 119 Descendre Place de France
- Antony – Prendre Bus 197  Descendre Terminus Opéra Massy
A6 Orly – Rungis  Sortie Massy – Direction Opéra – Place de France

MIRIAM MAKEBA 1932- 2008 « MAMA AFRIKA » – UNE GRANDE VOIX DE LA LUTTE CONTRE L’APARTHEID S’EST ETEINTE ! 11 novembre, 2008

Posté par rahelys dans : Art - Zava-Kanto,Culture,Evénements HELI'S MADAGASCAR,Hommages,Mondialisation,musique,Solidarité , ajouter un commentaire

Miriam MAKEBA   (black et partisans) – Graphisme collage  – 2000 par  Boutadjine Mustapha In http://www.founoune.com

http://www.dailymotion.com/video/k1KJAh0Lg4yVAqPRwm

Sud-africaine bannie par l’Apartheid,  Miriam MAKEBA incarne la lutte pour la dignité noire et l’égalité des droits

La voix de Makeba a célébré toutes les indépendances du continent, d’où son surnom affectueux de « Mama Afrika ».

4 mars 1932 à Johannesburg,  ZENZI  est née (diminutif de son vrai prénom zoulou UZENZILE qui signifie  » Tu ne dois t’en prendre qu’à toi-même »)

Démarrage de sa carrière professionnelle à 20 ans avec « les Manhattan Brothers« , qui lui donnent son nom de scène « Miriam »  puis  avec le groupe féminin « les Skylarks« .

- 1959, tournée au festival de Venise,  Miriam apprend qu’elle est indésirable dans son pays par sa participation à un documentaire anti-apartheid, « Come Back Africa« .

Réfugiée à Londres, aux Etats-Unis où elle devint célèbre grâce à son tube « Pata, pata« , écrit dès 1956, puis les succès : « The Click Song » et « Malaïka« … Elle a plus de trente albums.

- 1963 Miriam Makeba dénonce le régime raciste de l’Afrique du Sud devant l’O.N.U.,  sa nationalité est retirée et ses chansons sont interdites en Afrique du Sud.

http://www.dailymotion.com/video/k3x7Qr0nevMy6nGMFb

- 1966, un Grammy Award pour son disque « An evening with Harry Belafonte and Miriam Makeba« .
Aux Etats-Unis, elle  vit avec le trompettiste de jazz sud-africain Hugh Masekela, puis avec Stokely Carmichael, leader du mouvement Black Power. Indésirable par Washington, le couple s’installe en Guinée, s’y sépare en 1973.

-1985  mort de Bongi, sa fille unique, enfant de sa première liaison de jeunesse. Makeba part s’installer à Bruxelles.

-1990 Retour pour  la première fois sur sa terre natale, quatre ans avant la fin de l’apartheid, avec un  visa de six jours sur son passeport français

- 1992 Rentrée au pays après 30 années d’exil – après la libération de Nelson Mandela devenu le premier président noir d’Afrique du Sud.
Elle s’installe dans la banlieue nord de Johannesburg.

http://www.dailymotion.com/video/k2xG7dqYkvyrTwPSjJ

En 2005, Makeba entame sa dernière tournée.

J’AI VU « TANKAFATRA – Madagascar authentique » 52 minutes , 2005, Hery A. Rasolo 28 octobre, 2008

Posté par rahelys dans : Cinéma malgache,Coup de coeur,Culture,Evénements HELI'S MADAGASCAR,Hommages,Identité malgache,mode de vie,Solidarité , 1 commentaire

Hebergeur d'images

Contrairement à tous les nombreux films documentaires sur le « FAMADIANA », celui de Hery A. Rasolo est différent en divers points : – point de recherches à faire du folklore, du fantastique autour d’un événement traditionnel malgache – point de volonté d’imposer ses idées sur le thème.

 

1- CE QUE TANKAFATRA NOUS REVELE
Tout simplement, Hery A. Rasolo en vrai rapporteur reste neutre et filme le déroulement du FAMADIANA, qui a toujours été présenté comme le folklore malgache N°1.
Ce film nous révèle :
1.1 – Les différents acteurs du famadiana : les défunts autour desquels tournent l’événement, leurs descendants (zanadrazana), le devin (astrologue-savant), la communauté villageoise
1.2 – Le pourquoi du famadiana (rendre hommage aux parents décédés : ne pas laisser leurs os tomber à terre = abandon des enfants qui ici vont mettre leurs parents dans le même linceul)

1.3 – La durée du famadiana qui est une grande fête solidaire de 3 jours

1.4 – Les rôles des différents acteurs

 

2 – LES PRINCIPAUX ACTEURS DU FAMADIANA
LES DESCENDANTS

« Les zanadrazana »  se partagent équitablement les dépenses (achats des victuailles pour le festin offert aux invités et villageois : zébus, riz – Plusieurs Lamba , linceuls pour les défunts – location des mpihira gasy qui assurent la musique, danses – frais pour les fossoyeurs) – Ils assurent aussi la cuisine et le service des repas.

LE DEVIN

Le devin par ses connaissances est le maître de cérémonie : en fonction des positions astrales, il conseille aux descendants les jours fastes pour le famadiana. Il organise le planing du temps et des différents lieux des activités (lieu de sacrifice de zébus, de cuisson des repas, la « salle » des repas, l’organisation de la procession des invités pour entrer et sortir de la « salle » des repas, le lieu des chants et danses des Mpihira Gasy).

 

3 – REPARTITION DES JOURS DU FAMADIANA

Jour N°1 Journée des prépartifs Installation des foyers, de la « salle des repas » avec entrée et sortie bien précises, réparations des maisons, nettoyage des environs du caveau – Sacrifice des zébus et cuisson du festin – Repas offert aux communautés villageoises

Jour N°2 Journée des défunts Ouverture du caveau et les défunts enroulés dans de nouveaux linceuls

Jour N°3 Journée des  vivants, des descendants endimanchés, invités d’honneur au concert des mpihira gasy. A la fin des repas, les invités « paient » à tour de rôle leur  « atero-kalao » (« donnant-donnant » : une participation symbolique aux dépenses: les mêmes sommes leur seront remises quand viendront leur tour d’organiser un famadiana).

 

4 – LE FAMADIANA: UNE INSTITUTION ANCESTRALE MALGACHE
Le famadiana,  une vraie institution ainsi mise sur pied par les ancêtres des Malgaches pour

- maintenir l’entente entre les familles (les fêtes évitent la co-sanguinité)

- fortifier la solidarité (ENTR’AIDE) entre villages (atero-kalao bien enregistré dans un cahier) et favoriser ainsi la circulation monétaire au niveau des paysans.

- faire tourner l’économie communale et régionale (vente de lamba, de bois de chauffe, travail pour les fossoyeurs, les cuisiniers, les tailleurs, les riziculteurs, agriculteurs)

Grâce au famadiana, l’intérieur et l’extérieur du caveau sont nettoyés. Nous savons aussi que les défunts des Malgaches ont toutes les parties de leur corps réunies au même endroit . Les Malgaches essayent toujours de revenir se faire enterrer sur leur terre ancestrale. – Olga HELISOA, 27 oct, 2008

NOTRE AVIS
La grande qualité de ce film documentaire repose sur sa narration toute simple sans déduction.

Le cinéaste n’a pas cherché à faire du voyeurisme. Il a respecté l’intimité des descendants quand ceux-ci entrent dans le caveau et quand ils enveloppent leur défunts.

Nous avons fait la connaissance d’une institution bien ordonnée respectueuse de la tradition certes mais aussi de l’état (levée au drapeau).

A travers ce documentaire, finie cette insinuation à la « coutume barbare » que des pseudo-ethnologues spécialistes de Madagascar ont voulu absolument mêler au spiritisme et autre fantastique !

En ce qui concerne le devin « mpanandro » (celui qui connaît les jours), nous sommes loin de l’image satyrique du charlatan avec les graines de haricots et qui arnaque tout le monde !

Il s’agit d’un savant qui connaît les astres, la biogéologie. Bref, il s’agit d’un détenteur de savoir sur les relations entre l’homme, ses activités et ses milieux naturels.

Il n’y a nullement mention, ni d’évocation de prier les morts, ni de recherche de talisman …

Nous sommes à mille lieux des clichés habituels dont les cinéastes nous ont habitués !

 

Ici, les Malgaches et Madagascar sont placés à leur juste valeur : un peuple plein de bon sens qui à travers toute action doit respecter un ordre établi entre l’homme-acteur et son environnement. Et au-dessus de cet ordre il n’oublie jamais:

- son créateur « zanahary »: l’homme étant lui-même « créé » « voahary » 

- ni les parents défunts appelés « ancêtres » étant  partis dans « l’au-delà » vers le créateur.

Merci à Hery A. Rasolo  « Paix à son âme » - Olga HELISOA, 27 oct, 2008

TANKAFATRA – « Madagascar authentique » 52 minutes , 2005, primé au Festival de films panafricains de Cannes et au 6ème Panafricana di Roma. Un regard sur la tradition du “famadihana”

Le 25 octobre 2007, à Paris 13e, les voûtes en Hommage à Hery A. Rasolo, le réalisateur malgache de films documentaires, mort le 21 septembre 2008

Contact : (+33 1) 43 72 74 72 / laterit@laterit.fr

Les Voûtes, 19 rue des Frigos, Paris 13ème – Métro : Bibliothèque François Mitterrand

TONTOLO IAINANA MALAGASY AROVY – (Diaporama) ENVIRONNEMENT MALGACHE – Beautés et richesses à protéger 22 octobre, 2008

Posté par rahelys dans : Accueil,Blog Photos,Culture,Développement,Environnement,Identité malgache,vie quotidienne , ajouter un commentaire

Lazaina fa tsara sy mirakitra soa maro tsy hita lany ho antsika zanak’olombelona ny tontolo iainana ao Madagasikara ! …

AROVY AMIN’NY FOMBA REHETRA NY TONTOLO IAINANA ao MADAGASIKARA, NY MPONINA, IZAO REHETRA HARY IZAO !

Atolotra antsika sary vitsivitsy mampiseho ny hahasoan’i GASIKARA – Ohatra iray anaty ny maro i AMBALAVAO, ny omby (diaporama) …

TOHINY ATO

*****

 

Exemple en diaporama de beautés malgaches parmi les milliers que vous offre cette ILE -CONTINENT.

PROTEGEONS MADAGASCAR, SON ENVIRONNEMENT, SA POPULATION, LA PLANETE  !
AMBALAVAO est une localité située en milieu granitique, au sud des hautes terres malgaches,  en direction de Ihosy.

Elle est connue pour les zébus, troisième marché aux zébus après Tsiroanomandidy (nord-ouest) et Ihosy (sud)  …      SUITE

15 novambra 2008 ANDRON’NY FIARAHA- MISIKINA HETSKA HELI’S MADAGASCAR – AUDITORIUM Opéra Massy SEMAINE DE LA SOLIDARITE 2008 JOURNEE HELI’S MADAGASCAR DEDIEE à GRG 15 NOVEMBRE 2008 19 octobre, 2008

Posté par rahelys dans : Art - Zava-Kanto,Culture,Développement,Environnement,Evénements HELI'S MADAGASCAR,Fêtes,Identité malgache,Solidarité , ajouter un commentaire

Hebergeur d'images

1...34567...9

Lanaudière... moutons, caro... |
DAROU L ISLAM |
ENSEMBLE ET DROIT |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Faut-il considérer internet...
| Le blogue a Voliere
| Cévennes : Chantiers 2013