navigation

Enfants disparus 26 mai, 2008

Posté par rahelys dans : Evénements HELI'S MADAGASCAR,Hommages,Solidarité,vie quotidienne , 3 commentaires

France – 25 MAI 2003, PREMIERE JOURNEE INTERNATIONALE DES ENFANTS DISPÄRUS

 

Historique

 

Le 25 mai 1979, un enfant de 6 ans a été enlevé à New-York : Plusieurs organisations ont commémoré cette date, chaque année, mais ce n’est qu’en 1983 que le Président des Etats-Unis a décrété le 25 mai comme « Journée des Enfants Disparus » Le 25 mai est commémoré depuis 1986 au Canada. La coutume s’installe progressivement en Europe.

***

En général, la disparition d’un enfant est à mettre en relation avec fugue, prostitution, drogues, meurtre…

Voir notre participation à la campagne pour la PROTECTION DES ENFANTS en visionnant notre BD

TU ES PRECIEUX – ATTENTION A TOI
Un cartoon de HelySoa1

http://bd-helysoa.oldiblog.com/

***

http://www.dailymotion.com/video/x531yz

 

www.acpe-asso.org

APEV Aide aux Parents d’Enfants Victimes http://apev.org/index.php?op=newindex&catid=13

L’APEV est en relation avec la Police, la Gendarmerie Nationale, INTERPOL, et de nombreuses associations en France et dans le monde, dont « Réseau Enfant Retour » au Québec et le « National Center for Missing and Exploited Children » aux Etats Unis.

L’APEV est membre du COFRADE et de la Fédération Européenne pour les Enfants Disparus et Agressés Sexuellement

 

PROTECTION DES VICTIMES  – PROPOSITIONS DE L’APEV

25 MAI 2005

1- Il est dommage de ne pas pouvoir utiliser la puissance de la télévision pour la recherche des personnes disparues, et tout particulièrement des jeunes fugueurs.

L’APEV demande la création d’une émission régulière très courte, permettant aux enquêteurs et aux magistrats la diffusion de la photo et des circonstances d’une disparition. Cette diffusion permettrait de retrouver rapidement les jeunes fugueurs, qui, partis de leur plein gré, sont souvent en grand danger.

2- La fugue est encore un sujet tabou. Mais vivre dans la rue n’est pas anodin : violence, drogue, prostitution, les risques sont nombreux. Il est temps d’ouvrir les yeux et de s’attaquer à ce phénomène qui touche plus de 35.000 jeunes par an.

L’APEV demande de prévoir en milieu scolaire, une information sur la fugue et les problèmes que peuvent rencontrer les enfants et les adolescents, en montrant les dangers et les règles à suivre pour se protéger.

3-Il faut remarquer que sans l’opiniâtreté et la mobilisation des victimes, des dossiers seraient aujourd’hui définitivement clos.

L’APEV demande la création d’une cellule spéciale, police/gendarmerie, pour étudier les affaires de meurtres non résolus, afin de rechercher les éléments mis de côté à l’époque, mais exploitables aujourd’hui grâce aux nouvelles techniques (fichier des empreintes génétiques, fichier SALVAC, fichier des délinquants sexuels, …)

Félicitations aux mères – Miarahaba anareo Reny 25 mai, 2008

Posté par rahelys dans : Femme,Fêtes,Hommages,Maman , 1 commentaire

POUR L’ETERNITE

En souvenir de

MA MAMAN

 Hebergeur d'images

Ranjamina 1932 – 2007

Qui nous a quittés voilà 8 mois.  

Telle une fleur, tu dois fâner
Pour revivre vers l’Eternité.
Maman, tu vis à jamais en nous.
Tes enseignements, tes conseils
Demeurent et éveillent
Tes enfants.
Maman, nous t’aimons.
Dors en Paix !
Ramanatantara

 http://www.linternaute.com/livres/temoignage/temoignage/148882/pour-l-eternite/

http://www.dailymotion.com/video/x5ha13

A MAMAN, cartoon de HelySoa, 2008 Pour une meilleure visibilité, voir http://bd-helysoa.oldiblog.com

CADEAU – Marie Laforêt

Image de prévisualisation YouTube

(Parlé: Marie Laforêt)
Hier soir, dans la cuisine,
je préparais le dîner, quand mon petit garçon est entré.
Il m’a tendu un morceau de papier griffonné.
J’ai essuyé mes mains sur mon tablier,
et je l’ai lu. Et voici ce qu’il disait

(Parlé: L’enfant)
Pour avoir fait mon lit toute la semaine 3 francs
Pour avoir été aux commissions 1 franc

Pour avoir surveillé le bébé pendant que toi tu allais aux commissions 1 franc 25
Pour avoir descendu la corbeille à papiers 75 centimes
Pour avoir remonté la corbeille à papiers 1 franc et 10 centimes
Pour avoir arrosé les fleurs sur le balcon 25 centimes
Total 9 francs et 85 centimes.

 (Parlé: Marie Laforêt)
Je l’ai regardé, il se tortillait en mâchant son crayon
et une foule de souvenirs sont revenus à ma mémoire.
Alors j’ai repris son crayon, j’ai retourné la feuille et voilà ce que j’ai écrit
 

(Chanté: Marie Laforêt)
Pour neuf mois de patience et douze heures de souffrance
CADEAU
Pour tant de nuits de veille, surveillant ton sommeil
CADEAU
Pour les tours de manège, les jouets, le collège
CADEAU
Et quand on fait le tour, le total de mon amour,
C’est CADEAU

(Parlé: Marie Laforêt)
Quand il a eu fini de lire, il avait un gros chagrin dans les yeux.
Il a levé la tête et a dit :
« M’Man, je t’aime très beaucoup »- Il a repris son papier, l’a retourné, et en grosses, grosses lettres,
a marqué : « CADEAU »
(Chanté: Marie Laforêt)
Et quand on fait le tour, le total de l’amour,
C’est CADEAU, C’est CADEAU
   
 

******************************************

 

http://www.dailymotion.com/video/x2b77s

Meva Mama: sambatra manana mama !

 

***

TSIARO AN’I NENY

 

Fetin’ny reny anio.

Lasana ianao ry neny !

Efa valo volana izao Toy ny vao omaly.

***

Any amin’ny Fiadanana

Mijery anay miaina ianao.

Tsy arahina tomany

Fa tsiaro feno mamy,

Mamelovelo ny saina,

Manainga Fanahy

Hisaotra ny Mpahary

Nanome anao.

***

Tsy adino ianao

Ry mama,

Tsy misy mahasaraka

Ny fitiavanay anao !

Ato am-po,

Ato an-tsaina

Lalandava

Ny feonao

Mibitsika,

Manosika

Hanohy ny dia

Natombokao.

***

Mandria am-piadanana !

Ry mama malala.

Hoy ny zanakao,

RAMANATANTARA, Massy, 25 mey 2008

 

******************************************

Image de prévisualisation YouTube

UNE MERE par Linda Lemay

UNE MERE
ça travaille à plein temps

ça dort un oeil ouvert

c’est de garde comme un chien

ça court au moindre petit bruit 

 

***  

Ca se lève au petit jour

ça fait des petites nuits

c’est vrai

ça crève de fatigue

ça sanse à tout jamais

Une éternelle gigue

 

***

 

Ca reste

auprès de sa couvée

au prix de sa jeunesse

au prix de sa beauté

 

*** 

 

Une mère

ça fait ce que ça peut

ça ne peut pas tout faire

 

***

 

Mais ça fait de son mieux

une mère

ça calme des chamailles

ça peigne d’autres cheveux

que sa propre broussaille

 

***

 

Une mère
C’est plus comme les autres

ça oublie d’être fière

ça vit pour sa famille

Une mère,
Ca se confine au bercail
C’est pris comme un noyau
dans le fruit de ses entrailles

***

Une mère

c’est là que ça nous protège

avec les yeux pleins d’eau

les cheveux pleins de neige

une mère

à un moment ça se courbe

 

***

 

Ca grince quand ça se penche

ça n’en peut plus d’être lourde

ça tombe

ça se brise une hanche

puis rapidement ça sombre

 

***
C’est son dernier dimanche

ça pleure

et ça fond à vue d’oeil

ça atteint la maigreur

des plus petits cercueils

oh bien sûr

 

***

 

Ca veut revoir ensemble

toute sa progéniture

entassée dans sa chambre

et ça fait semblant d’être encore forte

jusqu’à ce que son cadet ait bien refermé la porte

 

***

 

Et lorsque toute seule

ça se retrouve

ça attend dignement

que le firmament s’entrouve

et puis là

ça se donne le droit

de fermer pour une fois

les deux yeux à la fois
***
Une mère

ça ne devrait pas partir

mais on ne peut rien y faire

mais on n’y peut rien dire

 

2008 Année internationale de la planète TERRE 20 mai, 2008

Posté par rahelys dans : Développement,Evénements HELI'S MADAGASCAR,Hommages,mode de vie,Santé - Environnement , ajouter un commentaire

http://www.dailymotion.com/video/x4z20t 

Pour une meilleure visibilité

VOIR      http://bd-helysoa.oldiblog.com

 LA PLANETE et L’HUMANITE ENTRE TES MAINS !

http://www.dailymotion.com/video/x2rolf 

Elle pleure, elle pleure ma planète !

A MEDITER :

ONU: la décennie 90-2000 a vu les catastrophes écologiques se multiplier par trois . Le nombre de réfugiés écologiques a dépassé le nombre de réfugiés politiques et économiques.

F. Douglass ou l’éducation, surtout la lecture, principal instrument de la LIBERTE ! 10 mai, 2008

Posté par rahelys dans : A lire,A visiter,Evénements HELI'S MADAGASCAR,Hommages,Solidarité,vie quotidienne , ajouter un commentaire

Commémoration ABOLITION ESCLAVAGE

Voici la participation de HELI’S MADAGASCAR à ce 10 mai 2008, 3e année de commémoration ! 

Le 10 mai est  une date « choisie par la République française comme journée officielle du souvenir de l’esclavage  »

Hebergeur d'images

«  Mémoires d’un esclave  » de Frederick Douglass

UN DES PLUS BEAUX HYMNES A LA LIBERTE

MESSAGE D’ESPOIR, MESSAGE D’ACTUALITE POUR TOUS !

1/  Cadre de cet ouvrage :

L’esclavage : Aux Etats-Unis, pays fondé essentiellement sur cette illicite institution, crime contre l’humanité.

Les Noirs d’Amérique, seuls êtres humains à qui on a interdit d’apprendre à lire : on les a privés de la richesse de l’esprit, 2nd crime contre l’humanité !

2/ Qui est Frederick Douglass ?

Etre d’exception au parcours extraordinaire, Afro-américain le plus célèbre de son temps, Frederick Douglass (activiste, secrétaire assistant à la commission de Saint Domingue en 1871, ambassadeur américain accrédité en Haïti (1889-1891 ), militant, tribun, féministe, négociateur, conseiller présidentiel…) livre ses mémoires.

Dans «  Mémoires d’un esclave  », il nous fait découvrir l’émancipation physique et intellectuelle.

Né esclave, Douglass, enfant, apprend obstinément à lire, le faisant presque seul et comprenant jusque dans sa chair que le chemin de la liberté passe par là !

Apologie du pouvoir du savoir, de la lecture et de l’écriture, puissantes armes menant à la route de la liberté.

3/ Le livre «  Mémoires d’un esclave  » de Frederick Douglass ?

3.1 – Livre écrit en 1845, avec la première traduction française en 2005 par Lux Éditeur, à l’aube de la trentaine Douglass nous laisse un legs en exposant le récit de sa vie d’esclave, de la séparation de sa mère à la naissance, en 1818, dans une plantation du Maryland, jusqu’à son évasion en 1838, qui lui donna la possibilité de se réfugier au Nord des États-Unis.

Cette autobiographie nous offre ainsi un témoignage poignant et éloquent de l’esclavage, une grande leçon de stoïcisme et d’espoir en l’avenir. Se faisant respecter par son érudition dotée de qualités intellectuelles et morales hors du commun, il devint rapidement au XIXe siècle une figure incontournable du mouvement pour l’abolition de l’esclavage.

3. 2 – Mémoires d’un esclave, traduction et annotation par

Le Dr Baillargeon et sa compagne Chantal Santerre, professeur au CGEP de Saint-Hyacinthe (en Montérégie près de Montréal)

Dr Baillargeon fait part de votre fascination pour le personnage de Douglass.

«  - Il est très difficile de lire ce livre sans pleurer ou rager ou se révolter sur ce qu’un être humain peut faire à un autre homme. Vous avez lu l’ouvrage et le savez : ce que raconte Douglass est parfois d’une horreur sans nom…

- Traduire ce livre a en effet été un grand travail. Mais nous l’avons fait avec bonheur, pour Frederick et avec la volonté de le faire connaître et de partager notre affection pour lui. Il est en effet un personnage profondément inspirant, d’une grande noblesse, d’un grand courage et un modèle qui reste inspirant pour les militantes et militants d’aujourd’hui dans leurs combats. C’est aussi un beau modèle à donner aux jeunes, Noirs ou Blancs ou de toute origine…  »

A VISITER

GRIOO.COM http://www.grioo.com/categorie5.html

AFRIK.COM http://www.afrik.com/article14252.html

25 Avril 2008 – 1e Journée mondiale pour la lutte contre le Paludisme 25 avril, 2008

Posté par rahelys dans : A visiter,Développement,Hommages,Santé - Environnement,Santé - Recherches,vie quotidienne , ajouter un commentaire

25 AVRILY ANDRO NY BEMANGOVITRA

 

http://www.dailymotion.com/video/x2z4xy

 

Andro voalohany natokana eran-tany fampianarana miatrika ny haretina  BEMANGOVITRA.

 * A RETENIR sur PALUDISME- Anophèle (moustique femelle) transmet la maladie par le SANG via ses PIQURES- Sang est nécessaire pour la maturation de ses œufs- La maladie s’appelle PALUDISME (forte fièvre, faiblesse généralisée, perte de poids)

 

* A RETENIR sur les PROTECTIONS ELEMENTAIRES

Zones infestées (sub-saharienne : Afirque, Amérique Latine, Asie, Inde)

Protections :

- Moustiquaire, bombe et spirale tuent moustique pour la nuit

- Spray et pommade répulsifs pour le jour (pour la nuque, le visage et les mains)

- La meilleure protection étant les habits, couvrants et épais surtout la nuit

- Prises de médicaments (Savarine) : 2 jours avant le départ vers les pays infestés/ En prendre chaque jour et jusqu’à 4 semaines après le retour.

 

LES EMPREINTES DU PALUDISME : FREINS AU DEVELOPPEMENT

Le paludisme, appelé aussi malaria, deuxième cause de mortalité par maladie infectieuse juste après le SIDA avec :

- 300 à 500 millions de personnes sont infectées chaque année,

- plus d’1 millions de morts par an,

- dont 1 enfant toutes les 30 secondes

- 90% des morts sont en Afrique. – Sources UNICEF rapport 2007, OMS

 

http://www.dailymotion.com/video/x56yg3

Le Paludisme est un frein majeur au développement.

 

* A VISITER

LIENS

http://portal.unesco.org/education/fr/ev.php-URL_ID=30616&URL_DO=DO_TOPIC&URL_SECTION=201.html

RECHERCHES / LUTTES CONTRE LE PALUDISME

http://www.dailymotion.com/video/x2hnmp

Le professeur Ogobara Doumbo, directeur du Centre de recherche et de formation sur le paludisme, à la Faculté de médecine, de pharmacie et d’odontologie-stomatologie de l’Université de Bamako au Mali, est le lauréat du Prix Christophe Mérieux qui est décerné pour la première fois cette année. 

Scientifique malien de renommée internationale, fils et petit-fils de tradipraticiens dogons, le professeur Ogobara Doumbo est l’un des plus grands spécialistes au monde du paludisme. Il a préparé son doctorat en médecine à l’Université de Bamako, en 1979.

 Il est titulaire d’un second doctorat en médecine à l’Université d’Aix-Marseille en 1985, ainsi que d’un doctorat de l’Université de Montpellier I, où il a mené des maîtrises d’immunologie et de biostatistique épidémiologique, un DEA puis une thèse en parasitologie. Il a aussi un DEA d’anthropologie médicale d’Aix-en-Provence.

Il débuta sa carrière à l’Université de Bamako. Il est l’auteur de dizaines de publications, il intervient dans de nombreux colloques internationaux, et son Centre de recherche fait partie des rares laboratoires à avoir entrepris, dès juillet 2003, des essais cliniques de vaccins antipaludéens sur l’homme, notamment en collaboration avec l’Université du Maryland et le Walter Reed Army Institute of Research des États-Unis. 

123456

Lanaudière... moutons, caro... |
DAROU L ISLAM |
ENSEMBLE ET DROIT |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Faut-il considérer internet...
| Le blogue a Voliere
| Cévennes : Chantiers 2013